"Des légumes et des hommes" : Joëlle Dollé expose une joyeuse ratatouille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/07/2012 à 16H35
Claude Bureaux et une chicorée frisée

Claude Bureaux et une chicorée frisée

© Joëlle Dollé

Pendant quatre ans, la photographe Joëlle Dollé a tiré le portait d’une centaine d’anonymes et de célébrités posant avec des légumes. Des mises en scène ludiques exposées au Chai de Bercy jusqu'au au 31 décembre et publiées dans l’ouvrage « Des légumes et des hommes ».

Le Chai de Bercy, et son jardin à la française avec potager, verger et vignes. On n’imaginait pas mieux pour accueillir l’exposition de la photographe Joëlle Dollé. Jusqu’au 31 décembre, une trentaine de photographies grands formats ont pris place dans l'ancien entrepôt à vin.

Des photographies issues de l’ouvrage « Des légumes et des hommes » paru début juillet aux éditions du Chêne. Joëlle Dollé y publie quatre-vingt dix portraits d’amis, voisins, famille et personnalités qui posent avec des légumes. La photographe, et Christophe Opec, qui a rédigé les textes d’accompagnements, ont opté pour la définition large du mot « légume », incluant racine, bulbe, feuille et même fruit.

Nikola Karabatic et un melon charentais

Nikola Karabatic et un melon charentais

© Joëlle Dollé

Acteurs et célébrités posent avec humour

Dans des mises en scène pleines d’humour, un pâtisson (de la famille des courges) devient volant de voiture, une civette (ciboulette) imite un stéthoscope et deux potimarrons forment une paire de seins. Côté célébrités, le champion Nikola Karabatic remplace sa balle de handball par un melon et Alain Baraton, jardinier du Parc de Versailles et chroniqueur à France Inter, pose avec une couronne de laurier sauce. Plus loin, ce ne sont pas des notes qui sortent de la bouche du ténor Rodolphe Briand mais une poignée de champignons.

Michel Onfray, quant à lui, porte en trophée un rutabaga. Inspiré par l’esprit des photographies, le philosophe signe la préface du livre de Joëlle Dollé qu'il décrit comme « un lutin photographe ».

Rodolphe Briand et des champignons de Paris

Rodolphe Briand et des champignons de Paris

© Joëlle Dollé

Alain Baraton et du laurier sauce

Alain Baraton et du laurier sauce

© Joëlle Dollé
« C’est recevant les paniers « bio » que j’ai vu pour la première fois un salsifis !  Je n’avais jamais mangé de topinambours, jamais cuisiné les fanes de carottes », avoue Joëlle Dollé. Alors la photographe a eu envie d’apporter un nouveau regard sur ces légumes du quotidien. Et elle relève avec brio le défi de les immortaliser en « natures vivantes ».

Pourquoi les piments sont piquants?

Chaque photo s’accompagne d’un texte contenant une anecdote sur les symboles, proverbes, costumes et croyances autour de ces légumes. On apprend alors les origines des expressions « fin des haricots » et « république bananière ». On découvre que si les piments sont piquants, c’est parce qu’ils « contiennent des capsaicinoïdes qui éliminent leurs prédateurs naturels ». Et on sourit en lisant que « les pilotes de la Royal Air Force auraient consommé de la confiture de myrtilles pendant la Seconde Guerre mondiale afin d’améliorer leur vision nocturne ».

Aurélie Cantin et une botte d'asperges blanches d'Argenteuil

Aurélie Cantin et une botte d'asperges blanches d'Argenteuil

© Joëlle Dollé

Au Chai de Bercy
Du 1er octobre au 31 décembre
Tous les jours de 10h à 17h, entrée libre
41, rue Paul Belmondo - Parc de Bercy - 75012 Paris