Dernier week-end de festivités pour Lille 3000 Renaissance

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/01/2016 à 18H29
Les installations de Lille 3000 ont investi toute la ville

Les installations de Lille 3000 ont investi toute la ville

© France 3 / Culturebox

Depuis 4 mois, Lille vit au rythme de la Renaissance ! Une saison de festivités, d'expositions, de découvertes du monde pour ce rendez-vous majeur de la saison culturelle. Centrée sur la création contemporaine, la manifestation s'est intéressée cette année à des villes en pleine "Renaissance", comme Rio, Séoul ou Détroit. Lille 3000 s'achève ce dimanche 17 janvier.

Reportage : France 3 Nord Pas-de-Calais / F. Mabille / S. Gurak / M. Vansteenkiste
En 4 mois, L'événement Lille 3000 Renaissance aura attiré près d'un million de visiteurs dans la Métropole Lilloise. Avec une parade d'ouverture aux airs de carnaval de Rio, 35 expositions programmées et des installations qui s'invitent un peu partout dans la ville, le public est conquis.

Même au lendemain des attaques du 13 novembre à Paris, les gens se sont déplacés et ont participé aux festivités. "Après les attentats, on a eu les gens qui sont venus dans les expositions,(...), et il y avait un besoin de se retrouver ensemble et dans des lieux civilisés. Et puis pour affirmer que la culture c'est indispensable" explique Thierry Lesueur, le coordinateur général de Lille 3000. 

Manifestation créée par Martine Aubry

Lille 3000 a été imaginé il y a 10 ans, alors que la ville avait été choisie comme Capitale Européenne de la Culture. Pour la maire de la ville, Martine Aubry, il fallait poursuivre cette merveilleuse aventure. Depuis, tous les 3 ans, Lille 3000 revient pour une saison culturelle riche, tournée vers la création contemporaine. Cette année, pour "Renaissance", les organisateurs ont voulu faire découvrir aux visiteurs la richesse d'autres villes du monde.

Des villes qui ont su se réinventer, se dépasser. Rio, Séoul, détroit, Eindhoven, Phnom Penh, autant de villes marquées par la violence et la crise économique. Mais les artistes de ces cités ont su montrer que les lendemains pouvaient chanter, tout en se servant des difficultés qu'ils ont rencontrées. Toutes les expositions se terminent ce dimanche 17 janvier. 
"Cool Séoul !", l'une des expositions phares, au tripostal

"Cool Séoul !", l'une des expositions phares, au tripostal

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD