De Rome à Vendôme, Malik Nejmi raconte notre histoire à travers la sienne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/06/2015 à 14H44
Le film tel qu'il est projeté © Capture d'écran France 3

Malik Nejmi est un des vingt-cinq artistes contemporains invités à participer à la première Triennale de Vendôme. Photographe et vidéaste, il explore son histoire familiale et ses reflets dans la société. Il expose un film réalisé lors de sa résidence à la Villa Médicis à Rome.

La Triennale de Vendôme est un rendez-vous régional, destiné à faire émerger les artistes contemporains du Centre et du Val-de-Loire. Pour cette première édition, ils sont vingt-cinq à avoir été invités. Ils exercent dans des domaines aussi variés que la photographie, la sculpture, la vidéo ou la peinture. Leur point commun est de représenter la jeune garde de l'art, et d'apporter des visions nouvelles.

Malik Nejmi fait partie des artistes sélectionnés. Il est né et a grandi à Orléans, enfant d'une femme berrichonne et d'un homme originaire du Maroc. Dans ses travaux photographiques (Il est membre de l'agence VU) et vidéo, il explore cette histoire de double culture dans ce qu'elle a d'intime. Son travail sur le "retour au pays" avec son père avait fait l'objet d'une exposition au musée de l'immigration à Paris.

Les souvenirs de Malik Nejmi © Capture d'écran France 3

Ce sont des histoires profondément humaines que conte Malik Nemji dans ses projets artistiques. Sur des sujets légers, parfois, comme le turf.  Ou des drames, comme ce fait divers qui l'a interpellé en Italie : l'assassinat de deux vendeurs à la sauvette sénégalais par des extrémistes. L'artiste en a fait un film basé sur une cérémonie, un an après, et sur la tragédie des migrants qui s'abîment en mer.


La Villa Médicis, c'est un "Graal" pour les artistes. Ils bénéficient d'une résidence exceptionnelle à Rome où ils peuvent créer et vivre, pendant douze à dix-huit mois. Ils sont vingt-trois à être sélectionnés par session.

Malik Nejmi a fait partie des heureux élus. Il a ramené un film, "4160", dans lequel il explore encore  son histoire, dans son intimité et son universalité. C'est ce projet qui est exposé dans le cadre de la Triennale de Vendôme.

Le reportage de Xavier Naizet, Fabienne Marcel, Marianne Le Roux :


"4160", film de Malik Nejmi, au Manège Rochambeau à Vendôme dans le cadre de la 1ère Triennale de Vendôme, jusqu'au 31 octobre 2015.