De Metropolis à Gotham City, bienvenue chez les super-héros !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/02/2015 à 10H08
Superman "plonge" dans Metropolis 

Superman "plonge" dans Metropolis 

© France3/culturebox

"Metropolis" pour Superman ou "Gotham City" pour Batman... Les villes dans lesquelles évoluent les super-héros américains sont des personnages à part entière des comics. La Maison de l'architecture de Poitiers présente une exposition qui permet de comprendre les rapports entre les mégalopoles et les super-héros. A voir jusqu’au 31 juillet 2015.

Reportage : M. Rondonnier / S. Bourin / B. Biraud  
L'architecture touche à de nombreux domaines artistiques et bien sûr à la bande dessinée. Dans les comics américains, les villes dans lesquelles évoluent les super-héros sont des personnages à part entière, remplies de symboles sur la société américaine.

Gratte-ciels, criminalité et corruption hantent les villes des super-héros 

Dans la première moitié du XXe siècle, époque à laquelle se popularise la bande dessinée, les habitants des grandes villes sont confrontés à des changements brutaux. Construction des premiers gratte-ciels qui transforment le paysage urbain et croissance de la criminalité et de la corruption. Des craintes qui ne cessent de s'accentuer avec la crise de 1929. Les détectives et policiers classiques ne suffisent plus à rassurer la population, émergent alors les premiers super-héros, Superman en 1938, Batman en 1939 et Captain America en 1940.  
Batman et Gotham City

Batman et Gotham City

© France3/culturebox
La ville la plus emblématique des comics est Gotham City, fief de Batman. "Gotham" était l'un des surnoms donnés à New-York au XIXe siècle. Le dessinateur Bob Kane s'est inspiré de la mégapole, de récits utopistes mais également de Chicago pour créer le décor des aventures de son super-héros. 
Une illustration de Gotham City

Une illustration de Gotham City

© France3/culturebox
Des gratte-ciels écrasants, des ruelles sombres, des âmes qui errent, de la corruption et de la violence, voilà ce qui rythme le quotidien des habitants de ces villes. Les organisateurs de l'exposition de Poitiers ont voulu décrypter et analyser les symboles véhiculés par ces mégapoles. L'exposition s'adresse également aux plus jeunes. Des ateliers leur sont proposés. Une façon ludique de les initier à l'architecture. 

"La maison des super-héros" à la Maison de l'architecture de Poitou-Charentes
Jusqu'au 31 juillet 2015. 
1 rue de la Tranchée, 86 000 Poitiers
Renseignements au 05 49 42 89 79