De l'art dans la violence urbaine ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/01/2012 à 17H43
Exposition Timothée Talard à Marseille

Exposition Timothée Talard à Marseille

© Galerie Gourvennec Ogor

Les images des émeutes urbaines que l'on voit aux journaux télévisées ont-elles un intérêt artistique ? Cela ne fait aucun doute pour Timothée Talard, jeune artiste qui vit et travaille à Marseille. Il expose son travail sur ce sujet jusqu’au 14 janvier à la galerie Gourvennec Ogor. A l'entrée, la carcasse d'une voiture brûlée, symbole de ces violences modernes. On peut lire sur le flanc de l'épave le titre de l'exposition, la traduction anglaise d'un extrait des "Essais" de Montaigne "Rien n’imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l'oublier".

 

Restes d'une nuit d'émeutes....

Restes d'une nuit d'émeutes....

© Galerie Gourvennec Ogor

 

Les banlieues françaises en 2005, Londres durant l'été 2011, Mai 68, le Printemps arabe....les tableaux de Timothée Talard pourraient représenter chacun de ces événements médiatiques. Leur point commun : l'instant de révolte, la colère de la foule et souvent...le feu. Toutes les oeuvres présentées sont d'abord des images que l'artiste a trouvées dans la presse. Ensuite, il les a retravaillées. Soit pour leur donner l'aspect d'aquarelles, soit pour tracer des motifs noirs sur fond noir.

On retrouve l'indignation et la révolte dans la posture de ses personnages mais le travail artistique éloigne également ces figures de la réalité pour les transformer en véritable oeuvres d'art.

 

Exposition Timothée Talard à Marseille

Exposition Timothée Talard à Marseille

© Galerie Gourvennec Ogor

 

A 28 ans, Timothée Talard a dejà fait beaucoup parler de lui. Diplômé de l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Paris, il a dejà participé à plusieurs expositions collectives et présente à Marseille sa deuxième exposition personnelle.

Mais ce touche à tout à d'autres cordes à son arc. Il a également travaillé avec la créatrice de mode Agnès B. En 2010, il a participé à la décoration de certaines boutiques et a créé des modèles de T-shirts et d'écharpes. En 2009, il a également customisé les bouteilles de Badoit pour les fêtes de fin d'année.