De l'art brut à L'art sans fard à Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/06/2010 à 10H03
De l'art brut à L'art sans fard à Besançon

De l'art brut à L'art sans fard à Besançon

© Culturebox

Des oeuvres colorées et joyeuses. Des toiles pour exprimer des sensations et des émotions. L'exposition "l'art sans fard" présente du 5 au 11 juin 2010 à la Galerie de l'ancienne poste à Besançon, le travail de personnes handicapées mentales. 

Cette exposition est née en 2001 à l'initiative de l'association Idoine pour encourager la créativité de personne adulte en situation de handicap mental. Une manière de favoriser leur ouverture au monde. Résultat : des oeuvres d'une grande expression qui se rapprochent de l'Art brut. Ce terme inventé en 1945 par le peintre Jean Dubuffet désigne les productions de personnes indemnes de culture artistique et oeuvrant en dehors des normes esthétiques convenues. Dubuffet développe ainsi les travaux réalisés par le Docteur Hans Prinzhorn dans les années 1920 sur l'art des "fous", mais aussi l'étude que le Docteur Morgenthaler consacra en 1921 à un interné psychiatrique qui deviendra un célèbre représentant de l'Art brut, Adolf Wölfli. En parcourant les asiles psychiatriques de Suisse et de France, puis en y intégrant des créateurs isolés et ceux que l'on a qualifié de "médiumniques" Dubuffet constitue une collection d'oeuvres qui sera administrée par la Compagnie de l'Art brut.  Intitulée aujourd'hui  "la Collection de l'art brut", elle est visible à Lausanne.


-> A voir aussi sur Culturebox:
- " Ya Basta! court-métrage de Gustave Kervern présenté à Cannes "
- " Festival Choukar 10 ans pour changer le regard sur le handicap "
- " Singuliers Pluriels : une troupe de théâtre d'acteurs handicapés invente une nouvelle pièce "