Daniel Tihay, l'art de la déchirure

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2012 à 15H54
Daniel Tihay, l'art de la déchirure

Daniel Tihay, l'art de la déchirure

© DR

Les sculptures de Daniel Tihay, dont l'atelier est installé depuis 2006 en Bretagne à Pordic, seront présentées au Grand Palais à Paris, du 27 novembre au 2 décembre 2012, dans le cadre de l'exposition "Comparaisons 2012", puis au Carrousel du Louvre du 13 au 16 décembre 2012 à l'occasion du Salon de la société nationale des Beaux-Arts.

Daniel Tihay revendique d'être né au pays des forges de Buffon, à Montbard en Bourgogne. C'est dans ce creuset qu'il a hérité de son amour du métal et du feu. Après avoir commencé à travailler comme chaudronnier, tout en suivant des cours d'histoire de l'art à l'école du Louvre, Daniel Tihay ne va cesser de chercher sa voie dans la sculpture. Pendant vingt ans, il crée par intermittence, au gré de ses diverses expériences professionnelles et de ses itinérances. En 2006, il franchit définitivement le pas et installe son atelier en Bretagne. Depuis 2009, l'artiste ausculte les déchirures, cicatrices et blessures de l'acier.