Dali, roi du "happening" au centre d’une exposition à Sainte-Maxime

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/06/2017 à 17H33, publié le 30/06/2017 à 17H28
Dali sculpteur, peintre et surtout roi de la mise en scène, à l'honneur cet été à Sainte-Maxime.

Dali sculpteur, peintre et surtout roi de la mise en scène, à l'honneur cet été à Sainte-Maxime.

© France 3 / Culturebox

Un été avec Salvador Dali. C’est ce que propose Sainte-Maxime, dans le Var. Jusqu’au 1er octobre, le maître du surréalisme sera partout dans la ville : expositions, conférences et même un parcours Dali en petit train ! Un événement rendu possible grâce à la collaboration de l’un des plus grands collectionneurs de Dali au monde, le galeriste Jordi Casals.

Reportage : A. Dequidt / E. Felix / C. Espanol
De Dali, on ne connait souvent que sa peinture. Mais celle-ci ne représente en réalité que 10% de l’œuvre du génial Catalan. Sculpteur, graveur, écrivain… le flamboyant surréaliste est également passé maître dans l’art du "happening", ou comment se mettre en scène pour devenir soi-même une œuvre d’art. De sa célèbre moustache à son regard halluciné, Dali a su imprimer sa marque dans l’imaginaire collectif en pratiquant avant tout le monde l’auto-promotion.
Des dizaines d'oeuvres en provenance de la collection Jordi Casals.

Des dizaines d'oeuvres en provenance de la collection Jordi Casals.

© France 3 / Culturebox
C’est cet aspect fascinant pour certains, irritant pour d’autres que met en lumière l’exposition "Dali happening".  A travers des œuvres et des photos inédites extraites de la collection Jordi Casals, le portrait de Dali se dessine. Un Dali superstar, icône du XXe siècle. "C’est sans doute le personnage le plus photographié de son temps", commente Jordi Casals. En une vingtaine d’années, l’ancien galeriste monégasque a amassé l’une des plus belles collections consacrées à Salvador Dali. Beaucoup de clichés notamment, montrant l’artiste en compagnie des plus grandes stars (John Lennon, Jane Fonda, Mia Farrow et même Alice Cooper !) ou dans lesquels il se met en scène. "La création la plus surréaliste, c’est moi ", se plaisait à affirmer Dali. On ne peut qu’acquiescer.