Collector: les collections du CNAP au Tri Postal de Lille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/10/2011 à 09H53
Plateau « Life is a Killer»:
	Au premier plan: James Lee Byars, Red Angel of Marseille, 1993 (détail), Réalisé au Cirva de Marseille
	En arrière plan :
	Peter Friedl, Untitled (Corrupting the Absolute), 2000

Plateau « Life is a Killer»:
Au premier plan: James Lee Byars, Red Angel of Marseille, 1993 (détail), Réalisé au Cirva de Marseille

En arrière plan :
Peter Friedl, Untitled (Corrupting the Absolute), 2000

© CNAP/photo : Gautier Deblonde

L'exposition "Collector", au Tri Postal de Lille, rassemble une sélection des collections contemporaines publiques du Centre national des arts plastiques. Le CNAP fête ses 220 ans (jusqu'au 1er janvier 2012)

Le Centre national des arts plastiques constitue depuis plus de deux siècles une collection prospective. Elle rassemble aujourd'hui plus de 90.000 oeuvres. Le CNAP aspire à être le reflet le plus exact de la scène artistique contemporaine.

Lille3000, qui poursuit la dynamique de lille2004, créé quand Lille était Capitale européenne de la Culture, a invité le CNAP à présenter un panorama de la création des 40 dernières années. Arts plastiques, photographie, design de la scène française et internationale ont ainsi investi les 6000 m2 du Tri Postal, sur trois niveaux.

"Collector" se déploie sur trois plateaux, à chacun des étages de l'espace culturel lillois dédié à l'art contemporain, intallé depuis 2004 dans un ancien centre de tri postal.

De l'hommage aux anciens à l'image de la mort
Le premier plateau, qui s'intitule "Les Grands trans-Parents", présente un jeu de langage et de miroir autour de l'oeuvre artistique et de ses représentations. Il propose une relecture de l'histoire de l'art, à travers des hommages souvent irrévérencieux, aux anciens.

En ouverture, une gigantesque présentation murale de Richard Fauguet fait apparaître en ombres chinoises, un panthéon des grandes oeuvres de la sculpture contemporaine. Plus loin, un ensemble d'oeuvres photographiques ou de design rend hommage à la Joconde.

Le deuxième plateau, baptisé "Dommages collatéraux", s'intéresse à la consommation, à l'image et sa critique dans la société contemporaine. Avec par exemple les "Campbell's Soup Cans" d'Andy Warhol, ou des images de propagande de l'armée en 3D, par le Chinois Wang Du.

Le dernier niveau, "Life Is a Killer", interroge sur le caractère transitoire de l'existence. Le crâne humain, souvent utilisé dans l'histoire de l'art, est toujours présent dans l'art contemporain. Cette section plus épurée part d'un travail sur la vanité du corps de Roman Opalka pour aboutir à l'oeuvre-testament de James Lee Byars, mort en 1997.

"Collector" se déploie aussi au LaM de Villeneuve d'Ascq, à la Piscine de Roubaix et au MUba Eugène Leroy de Tourcoing.

Collector, Tri Postal, avenue Willy Brandt, F-59777 Euralille
tous les jours sauf lundi et mardi
mercredi, jeudi, dimanche: 10h-19h
vendredi et samedi, 10h-20h
du 5 octobre 2011 au 1er janvier 2012