"Charlie" : un original d'Astérix vendu 150 000 euros au profit des victimes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2015 à 11H50
La planche d'Astérix "Les Lauriers de César" exposée avant la vente

La planche d'Astérix "Les Lauriers de César" exposée avant la vente

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

A l'occasion d'une vente aux enchères d’originaux des plus grands noms de la bande dessinée, une planche originale d'Astérix datant de 1971 a été vendue aux enchères pour 150 000 euros au profit des victimes des attentats de janvier. Des records de prix ont été battus ou approchés : 480 000 euros pour un Tintin de Hergé, 205 500 euros pour une planche de Blake et Mortimer signé Edgar P. Jacobs.

Dans les années 60 et 70, Astérix voisinait avec le grand Duduche dans les pages de Pilote ("Mâtin, quel journal!"). De cette époque datait la forte amitié qui unissait Uderzo à Cabu.
Au lendemain des attentats de janvier 2015, après la mort de son ami sous les balles de fanatiques, Uderzo avait publié un dessin représentant le Gaulois faisant subir à un islamiste le sort commun des Romains : un uppercut qui faisait s'envoler sa victime, ses babouches restant au sol en lieu et place des habituelles cothurnes. L'irréductible guerrier s'écriant "Moi aussi, je suis un Charlie".
Samedi 14 mars, un peu plus de deux mois après les assassinats, une planche originale dessinée en 1971 par Albert Uderzo pour l'album "Les lauriers de César" était mise aux enchères chez Christie's parmi d'autres oeuvres de grandes noms de la BD. Celle-ci avait de particulier que l'intégralité du produit de sa vente, soit 150 000 euros, sera reversée aux victimes des attentats et à leurs familles. Le créateur, avec René Goscinny, des aventures du Gaulois a promis de signer la planche avant qu'elle soit remise à son nouveau propriétaire.

Reportage : C. Airaud / D. Da Meda / S. Le Guel / I. Tartakovsky
Au cours de la même vente qui a permis à Christie's d'atteindre un total de plus de 5 millions d'euros, un original de Tintin période "Lotus Bleu", évidemment de la main d'Hergé, a atteint 480 000 euros, une planche de Blake et Mortimer "La Marque Jaune" par Edgar P. Jacobs a été adjugée 205 500 euros, et pour un dessin de "La Foire aux Immortels" d'Enki Bilal, le marteau de la commissaire-priseur s'est abattu à 115 500 euros. Enfin, et pour ne citer que ceux-ci, l'original à la gouache de la couverture d'un Blueberry dessiné par Jean Girault, "le Cheval de Fer" a atteint 109 500 euros.
L'hommage d'Uderzo au lendemain des attentats du 7 janvier

L'hommage d'Uderzo au lendemain des attentats du 7 janvier

© Albert Uderzo