Camille Hervouet photographie les Vendéens chez eux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/11/2009 à 12H19
Camille Hervouet photographie les Vendéens chez eux

Camille Hervouet photographie les Vendéens chez eux

© Culturebox

Jeune photographe de 25 ans, Camille Hervouet s'invite en cet automne 2009, dans le salon de plusieurs dizaines de Vendéens. Elle y installe son appareil pour une séance de prise de vue posée à la manière des photos de famille du début du XXème siècle. Le résultat sera exposé au printemps 2010 à l'Ecomusée du Daviaud à La Barre-de-Monts (Vendée).

Camille Hervouet, son argentique en bandoulière, rejette l'instantanéité du numérique et veut prendre le temps : temps de pose, temps de rencontre avec ses sujets. La jeune femme s'efforce dans ses clichés, de capter leurs conditions de vie. Pour elle, l'habitat est le reflet de ceux qui l'occupent.
L'architecture est l'un des thèmes de prédilection de Camille Hervouet avec les paysages de la Creuse et de Russie notamment. En 2006, finaliste de la Bourse du Talent #30 "espace, paysage, architecture", elle s'était amusée à photographier des pavillons construits entre les années 40 et 60 en banlieue toulousaine. Grâce à une pose longue, ses photos réalisées de nuit s'approchent du surréalisme. Le ciel se teinte de rose ou d'orange sous l'effet des lumières de la ville.