Brest et La Fayette au temps de l'Indépendance américaine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/06/2016 à 16H01
Une représentation de l'Hermione durant la guerre d'indépendance des Etats-Unis

Une représentation de l'Hermione durant la guerre d'indépendance des Etats-Unis

© Capture d'écran France 3 / culturebox

Le Musée national de la Marine de Brest propose de montrer comment le port breton a joué un rôle majeur dans la guerre qui a aboutit à l'Indépendance des Etats-Unis dont on célèbre cette année le 240e anniversaire.

Cette exposition témoigne des liens forts qui ont uni la France de Louis XVI et les Etats-Unis, entre 1777 et 1783, dans la guerre menée par les treize colonies américaines contre le Royaume de Grande-Bretagne.

Parmi les personnages clés de cette histoire et donc de l'exposition : le marquis de La Fayette. Surnommé "le héros des deux mondes, il s'est engagé très tôt dans ce conflit (il avait 19 ans quand il a traversé l'Atlantique pour la première fois). Son nom est depuis directement lié à l'histoire de la création des Etats-Unis.

L'épée de La Fayette, habituellement exposée au musée de l'armée à Paris a symboliquement fait le voyage à Brest pour l'occasion.

Reportage : F.Malesieux, G.Queffelec, B.Le Gall, J.M. Boceno

Jean-Yves Besselièvre, administrateur du musée national de la Marine à Brest, explique que la guerre d'Amérique correspond à l'apogée du Port de la ville : "A cette époque là, on a à peu près 12000 ouvriers et forçats qui travaillent à la construction, à l'entretien et à l'armement des navires." 450 bateaux vont ainsi être construits ou aménagés à Brest durant la guerre d'Indépendance.

L'affiche de l'exposition montre le corsaire écossais John Paul Jones. En 1778, quand il débarque à Brest, il est le premier officier de la jeune marine américaine à qui Luis XVI confie un navire

L'affiche de l'exposition montre le corsaire écossais John Paul Jones. En 1778, quand il débarque à Brest, il est le premier officier de la jeune marine américaine à qui Luis XVI confie un navire


L'exposition s'appuie sur une centaine d'oeuvres originales, issues principalement de la collection du Musée national de la Marine, mais aussi de prêts de collections, françaises et américaines. 

À l’occasion des Fêtes internationales maritimes de Brest 2016, du 13 au 19 juillet, l’accès au château et à l’exposition temporaire sera gratuit.