Biennale de Lyon : Anish Kapoor chez Le Corbusier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/09/2015 à 18H02
Le plasticien britannique Anish Kapoor invité de la 13e biennale d'art contemporain de Lyon au couvent de la Tourette construit en 1959 par le Corbusier

Le plasticien britannique Anish Kapoor invité de la 13e biennale d'art contemporain de Lyon au couvent de la Tourette construit en 1959 par le Corbusier

© EPA/MAXPPP

A l'occasion de la 13e Biennale d'Art Contemporain de Lyon, Anish Kapoor s'installe chez Le Corbusier. L’artiste mondialement connu présente une exposition monographique en dialogue avec l’architecture moderniste du couvent de la Tourette à Éveux du 10 sept 2015 au 3 janv 2016.

Depuis sept ans les Dominicains, qui habitent le couvent de La Tourette, construit pour eux dans les années cinquante par Le Corbusier en région lyonnaise, organisent des expositions d’art contemporain. Pour cette 13e Biennale d'art contemporain, les moines font dialoguer leur lieu de prière avec l'oeuvre gigantesque d'Anish Kapoor.

Kapoor touché par l’architecture de le Corbusier

Anish Kapoor est venu séjourner à La Tourette pour découvrir, expérimenter l’architecture et finaliser le choix des oeuvres d’art qu’il installera en dialogue avec l’architecture de Le Corbusier explique Marc Chauveau, le commissaire de l'exposition.

Sur place le plasticien britannique s'est montré attentif à la façon dont la lumière est mise en scène, créant des jeux d’ombre et de lumière ; très touché par les textures des murs de crépis rugueux ou de béton brut qui laissent percevoir les veines du bois des coffrages et sur lesquels la lumière vient jouer. Les défauts de constructions ou des coffrages l’ont enchanté, car ils laissent apparaître de nombreuses malfaçons, qui au final s’avèrent savoureuses et rendent humaine et aimable cette architecture en apparence rigoureuse.

L’œuvre de Kapoor entre ombre et lumière

Cette rencontre avec l’architecture de La Tourette fut stimulante pour l’artiste dans sa quête perpétuelle de formes nouvelles. Par exemple, le Modulor, conçu par Le Corbusier à partir des proportions du corps humain, l’a inspiré. Ces proportions se retrouveront dans une oeuvre créée pour l’exposition.
"Les oeuvres exposées joueront de façons variées avec l’architecture, soit dans un jeu de reflets avec des miroirs ; soit dans un dialogue de matières et textures entre murs de béton et peintures ou oeuvres en cire ; soit enfin dans une résonance entre canons de lumière et miroirs circulaires", dévoile encore Marc Chauveau.

Un couvent d’art contemporain

Depuis plusieurs années le couvent de la Tourette est résolument ouvert sur le monde d’aujourd’hui et notamment la création contemporaine. Les expositions de ces dernières années ont accueilli François Morellet (2009) ; Vera Molnar, Ian Tyson, Stéphane Couturier (2010) ; Alan Charlton (2011) ; Éric Michel (2012) ; Anne et Patrick Poirier (2013) et Philippe Favier (2014).
Puits de lumière dans l'église du couvent de la Tourette

Puits de lumière dans l'église du couvent de la Tourette

© CAVIGLIA DENIS \ HEMIS.FR / HEMIS.FR

Une fois encore, cette rencontre suscitera un dialogue fécond entre patrimoine artistique et création contemporaine.

13e biennale de Lyon « La Vie moderne »
Du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016 (fermé le lundi et du 25 décembre 2015 et le 1er janvier 2016) – du mardi au vendredi, de 11h à 18h
Visites
Visites commentées tous les samedis et dimanches après-midi et sur réservation pour les groupes toute la semaine.
Tarifs : Visite commentée : 7 €, Visite libre : 5 €
Hoaires : Du jeu 10 sept. 2015 au dim 3 janv. 2016
Du mar au dim de 14h à 18h30 et sur rendez-vous

Couvent de La Tourette
Route de La Tourette, 69210 Éveux