Biennale d'art contemporain : décryptage de l'oeuvre végétale de Michel Blazy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/10/2015 à 16H54
L'installation "Pull Over Time" du plasticien français placée sur les blacons de la Sucrière, aléatoire et éphémère va subir les changements de température pendant les quatre mois de biennnale 

L'installation "Pull Over Time" du plasticien français placée sur les blacons de la Sucrière, aléatoire et éphémère va subir les changements de température pendant les quatre mois de biennnale 

© Anne-Sophie Saboureau

La Biennale d'art contemporain se poursuit à Lyon dans trois grands lieux symboliques de la ville. Jusqu'au 3 janvier 2016, le public découvre les oeuvres surprenantes d'une soixantaine d'artistes autour d'une thématique commune : "La vie moderne". Michel Blazy présente à la Sucrière une oeuvre végétale, périssable et évolutive.

Au dernier étage de la Sucrière, le plasticien Michel Blazy a installé sur les balcons du bâtiment son "Pull over time", une performance végétale étonnante.

Devant cette oeuvre périssable, les visiteurs restent pragmatiques ou philosophes. "J'ai l'impression que la nature reprend ses droits" sourit une femme devant l'installation. 

Reportage en forme de décryptage dans les allées de la Biennale d'art contemporain avec Sylvie Adam, Laure Crozat et Dominique Dumas

Déchet et recyclage au coeur de l'art contemporain

Cette installation volontairement fragile de Michel Blazy évolue avec le temps et évoque une certaine idée de l’économie et du cycle de vie. "Il pose la question sur nos déchets, sur le recyclage et également sur notre consommation qui peut avoir une conséquence néfaste sur notre entourage" explique Mahé de Rosière, médiatrice culturelle.
Michel blazy2 © France 3 / Culturebox

Une oeuvre évolutive et périssable

L'artiste qui vit à Paris confronte la nature à des objets de la vie courante. Ordinateurs, baskets ou appareils photo se trouvent peu à peu envahis par les plantes qui poussent. "L'oeuvre va évoluer sans la présence de l'artiste même si au départ il est venu cadrer son geste" analyse encore la médiatrice.
Performance végétale de Michel Blazy à la BAC_2015

Performance végétale de Michel Blazy à la BAC_2015

© Biennale d'art contemporain / La Sucrière

Michel Blazy travaille depuis 20 ans sur les questions de l'exploitation du vivant. Oeuvres évolutives et éphémères, les choses deviennent artistiques et font des performances qui interpellent le regard.

"Pull Over Time" de Michel Blazy à la Biennale d'art contemporain de Lyon
du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016
La Sucrière
49-50 Quai Rambaud, 69002 Lyon