Baisse de fréquentation au musée du Quai Branly

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/01/2013 à 09H52
Le musée du Quai Branly expose en ce moment des peintures aborigènes (9 octobre 2012)

Le musée du Quai Branly expose en ce moment des peintures aborigènes (9 octobre 2012)

© Thomas Samson / AFP

Alors qu'au Louvre ou au Musée d'Orsay les chiffres s'envolent, le musée du Quai Branly a enregistré une baisse de 10% de sa fréquentation en 2012, avec 1,310 million de visiteurs

Cette baisse s'expliquerait-elle par des expositions moins grand public par rapport à celles qui avaient été organisées en 2011 (sur les Mayas, l’art des Dogons du Mali ou "l'Orient des femmes vu par Christian  Lacroix") ? En 2012, le musée parisien consacré aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques a proposé des expositions assez pointues sur le chamanisme et les "maîtres du désordre", sur "cuisiner et manger en Chine", sur la pluie. Mais celle sur "l’invention du sauvage", dont le commissariat avait été confié à l'ancien footballeur Lilian Thuram, avait eu un grand retentissement médiatique.

En 2011, un total de 1,457 million de visiteurs avait été enregistré, après 1,326 million en 2010 et 1,496 million en 2009.
 
"Depuis l'ouverture du musée en 2006, la fréquentation moyenne annuelle est de 1,350 million, avec quelques hausses de fréquentation, notamment en 2009 et 2011, dues à des expositions grand public", explique le musée.
 
En 2013, des expositions sur les Philippines et sur l'art kanak
Le nombre de visiteurs enregistré en 2012 est toutefois supérieur à l'objectif de 1,2 million de visiteurs, fixé par le ministère de la Culture dans le "contrat de performance".
 
Le musée du Quai Branly annonce que l'année 2013 se présente "bien" avec l'organisation d'une exposition en avril sur les Philippines, en collaboration avec les musées de ce pays, puis au second semestre une importante exposition consacrée à l'art des Kanaks de Nouvelle-Calédonie, la plus importante organisée depuis 20 ans sur ce thème.
 
Le musée propose actuellement des expositions sur la peinture aborigène (jusqu'au 20 janvier), sur l'art de la Vallée de la Bénoué au Nigeria (jusqu'au 27 janvier) et sur les cheveux ("Cheveux chéris, frivolités et trophées",  jusqu'au 14 juillet).