Avant "La Liberté" de Delacroix, la longue liste des oeuvres vandalisées

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/02/2013 à 16H09
La Joconde, victime d'un lancer de tasse de thé en 2009

La Joconde, victime d'un lancer de tasse de thé en 2009

© LPHONSUS CHERN / ST / SINGAPORE PRESS HOLDINGS

La dégradation, jeudi, au musée du Louvre-Lens, du tableau de Delacroix "La Liberté guidant le peuple", a connu des précédents dans des musées depuis une quinzaine d'années :

- 22 janvier 1998: trois tableaux de Matisse, "La Japonaise", "Le pianiste et joueurs de dames" et "Zorah debout", exposés au musée du Capitole à Rome, sont endommagés par des coups de crayons qui ont percé la toile. L'incident se serait produit alors que des scolaires visitaient l'établissement.
  
  - 4 août 1998: un autoportrait de Rembrandt est maculé de peinture jaune par un jeune homme à la National Gallery de Londres. L'intervention rapide d'experts en art permet de sauver le tableau représentant le maître néerlandais du 17e siècle.

- 4 janvier 2006: l'urinoir "Fontaine", l'une des oeuvres emblématiques de Marcel Duchamp, est la cible d'un artiste post-dada, Pierre Pinoncelli, qui entaille la céramique à coup de marteau et y appose le mot "Dada", lors d'une exposition au Centre Georges-Pompidou à Paris. L'artiste conceptuel avait déjà dégradé l'oeuvre en 1993 lors d'une exposition à Nîmes.
  
L'urinoir "Fontaine" de Duchamp

L'urinoir "Fontaine" de Duchamp

© BEN STANSALL / AFP

 
- 25 juin 2006: une toile majeure du Rijksmuseum d'Amsterdam, "Célébration de la Paix de Munster" de Bartolomeus van der Helst, est endommagée par un Allemand de 69 ans qui l'asperge d'essence pour briquet et tente d'y mettre le feu. L'homme avait été condamné à plusieurs reprises pour la destruction en Allemagne de 165 oeuvres.Le musée avait déjà été victime de vandalisme: en 1989, une autre oeuvre de Van der Helst avait été tailladée, la célèbre "Ronde de nuit" de Rembrandt avait subi un jet d'acide, et en 1996, une oeuvre de Arnold Boonen avait été arrachée du mur et endommagée.

  - 19 juillet 2007: une jeune Cambodgienne, Rindy Sam, laisse la trace de son rouge à lèvres sur une toile immaculée du peintre américain Cy Twombly exposée à Avignon. Elle est condamnée à payer 18.840 euros à la collection Lambert, au titre des frais de restauration de la toile.

  
La Cambodgienne, Rindy Sam avait laissé la trace de  son rouge à lèvres sur une toile immaculée du peintre américain Cy Twombly

La Cambodgienne, Rindy Sam avait laissé la trace de  son rouge à lèvres sur une toile immaculée du peintre américain Cy Twombly

  - 7 octobre 2007: une peinture de Claude Monet, "Le pont d'Argenteuil", est "sévèrement endommagée" par plusieurs jeunes adultes en état d'ébriété, entrés par effraction dans le musée d'Orsay à Paris. Le tableau, qui a reçu un coup de poing, est "déchiré sur au moins 10 centimètres".

 
"Le Pont d'Argenteuil" de Claude Monet

"Le Pont d'Argenteuil" de Claude Monet

© ALFREDO DAGLI ORTI / THE ART ARCHIVE / THE PICTURE DESK

  

  - 2 août 2009: une visiteuse russe du musée du Louvre lance une tasse à thé vide en direction de "La Joconde" de Léonard de Vinci. La tasse se brise contre la vitre blindée qui est légèrement éraflée.

  - 1er avril 2011: une visiteuse s'en prend à l'une des plus célèbres toiles de Gauguin, "Deux Tahitiennes", exposée à la National Gallery de Washington. Après avoir tenté de le décrocher, elle triture le centre du tableau avec le poing. Arrêtée par les vigiles, elle explique vouloir le détruire parce qu'il met en scène nudité et homosexualité.
  
Les "Deux Tahitiennes" de Gauguin, dégradées à Washington

Les "Deux Tahitiennes" de Gauguin, dégradées à Washington

© PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
    - 7 octobre 2012: à la Tate Modern de Londres, une toile de l'Américain Mark Rothko est vandalisée à la peinture noire par un artiste russe qui revendique la paternité du graffiti inscrit dans un coin de l'oeuvre.