Attentat du Bardo : un an après, la Tunisie se souvient

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/03/2016 à 18H30
Un mémorial en mosaïques pour les victimes de l'attentat du Bardo du 18 mars 2015, a été présenté un an plus tard lors d'une cérémonie

Un mémorial en mosaïques pour les victimes de l'attentat du Bardo du 18 mars 2015, a été présenté un an plus tard lors d'une cérémonie

© CitizenSide / Mahmoud Ben Moussa / AFP

La Tunisie a marqué vendredi le premier anniversaire de l'attentat contre le musée de Bardo à Tunis, le premier à viser des touristes étrangers et l'une des trois attaques majeures ayant ensanglanté le pays en 2015.

Une stèle en mosaïque comportant les noms des 22 victimes, 21 touristes et un policier tunisien, a été inaugurée à l'intérieur du musée, l'un des plus importants du pays, qui rassemble les plus grandes collections de mosaïques romaines au monde.

Des bouquets de fleurs ont été déposés près de cette stèle "qui rend hommage aux martyrs de la culture", a dit à l'AFP la ministre de la Culture Sonia M'Barek. A l'initiative de l'association Kolna Tounès (Nous sommes tous Tunisie, ndlr), une autre stèle en mosaïque reproduisant les portraits des victimes a été installée provisoirement dans le jardin du musée.

"Nous avons choisi la culture et la vie"

"Nous voulons dire à travers cet hommage que nous avons choisi la culture de la vie et de combattre la culture de la mort", a souligné Sonia M'Barek. Décoré pour l'occasion, le musée a rassemblé des membres du gouvernement, des députés tunisiens, des diplomates et des responsables étrangers.

"Nous tenons à affirmer que les crimes terroristes ne peuvent pas nous empêcher d'aller de l'avant, et de consolider l'édifice démocratique", a déclaré le Premier ministre Habib Essid. Les "tentatives" des "terroristes assassins" pour "ébranler la Tunisie, porter atteinte à son régime républicain, faire éclater son modèle sociétal, semer l'anarchie et entraîner sa destruction sont vaines".

"En Tunisie, la barbarie frappe mais ne gagne pas", a renchéri le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, présent pour rendre hommage à la "résistance" et au "courage" du peuple tunisien et réaffirmer la "solidarité sans faille" de Paris.

La Tunisie trois fois frappée en 2015

Avant la cérémonie, Jean-Marc Ayrault avait rencontré des proches de victimes françaises. Quatre Français ont été tués dans l'attaque du Bardo. Revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), l'attentat de Bardo a été la première attaque en 2015 à viser des étrangers depuis la révolution tunisienne. Deux assaillants avaient ouvert le feu à l'arme automatique sur les touristes alors que ces derniers descendaient de leurs bus avant de les pourchasser à l'intérieur du musée.

La Tunisie a ensuite été frappée par deux autres attentats revendiqués par l'EI, dont celui de Sousse le 26 juin 2015, dans lequel 38 touristes ont été tués.

Le mémorial énumérant les noms des victimes de l'attentat du 18 mars 2015

Le mémorial énumérant les noms des victimes de l'attentat du 18 mars 2015

© CitizenSide / Mahmoud Ben Moussa / AFP