Albert Uderzo inaugure l'exposition "Asterix à Alésia, mythe ou réalité"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/04/2015 à 12H52
Albert Uderzo et son petit héros à l'exposition "Astérix, mythe ou réalité" à Alise-Sainte-Reine en Côte d'or

Albert Uderzo et son petit héros à l'exposition "Astérix, mythe ou réalité" à Alise-Sainte-Reine en Côte d'or

© JEFF PACHOUD / AFP

A 87 ans, Albert Uderzo, le père du petit Gaulois mondialement connu, a inauguré l'exposition "Astérix à Alésia, du mythe à la réalité". Organisée au Muséoparc d'Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or) jusqu'au 30 novembre, l'exposition met en miroir la vie du héros de la bande dessinée avec la vraie vie en Gaule après la défaite de Vercingétorix.

Astérix, Obélix, Panoramix, Falbala et Idéfix installent leur village à Alésia pour six mois. Du 25 avril au 30 novembre 2015, le Muséoparc d'Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or) invite les visiteurs à découvrir la vie au temps des Gaulois. L'exposition, ludique et didactique, fait dialoguer la bande dessinée la plus vendue au monde avec la réalité historique. 

L'exposition "Astérix à Alesia" dure jusqu'au 30 novembre 2015

L'exposition "Astérix à Alesia" dure jusqu'au 30 novembre 2015

© France 3 / Culturebox

Deux jours avant l'ouverture au public de l'exposition "Asterix à Alésia, du mythe à la réalité", Albert Uderzo, créateur d'Astérix et Obélix avec René Goscinny s'est dit très ému de cet hommage. "J'étais loin de penser qu'un jour, j'intéresserais les scientifiques", a-t-il lancé lors de la conférence de presse.
Reportage : S. Bouillot / JL. Saintain / C. Frèrebeau 
Albert Uderzo inaugure l'exposition "Asterix à Alésia, mythe ou réalité" Albert Uderzo inaugure l'exposition "Asterix à Alésia, mythe ou réalité"


Une lecture humoristique de l'histoire


L’exposition rend hommage au petit moustachu querelleur et à ses compagnons de route, ainsi qu’à leurs créateurs.
Avec son complice scénariste René Goscinny, décédé en 1977, "le but n'a jamais été de faire une traduction réelle de l'histoire des Gaulois", assure le dessinateur de 87 ans, qui avait toutefois "consulté certains ouvrages historiques" pour créer l'univers d'Astérix. "Nous ne sommes pas historiens, nous sommes humoristes", rappelle-t-il, à l'issue de la visite de cette exposition qui s'attache à distinguer le mythe de la réalité dans les aventures du célèbre guerrier.
Le village d'Astérix et d'Obelix recréé au MuséoParc

Le village d'Astérix et d'Obelix recréé au MuséoParc

© France 3 / Culturebox

Quand ils ont créé leurs personnages, Uderzo et Goscinny se sont appuyés sur ce qu'on savait des Gaulois dans les années 50 : le premier album d'Astérix date de 1959. Depuis, les historiens et les archéologues en savent beaucoup plus sur ce qu'était vraiment la vie en Gaule.

 

La recette de la potion magique d'Astérix et Obelix


Point de casque ailé donc chez les véritables Gaulois, ni de chasse aux sangliers. Et encore moins de potion magique... Dans la bande dessinée, "Vercingétorix balance ses armes sur les pieds de César" lors de sa reddition à Alésia, faisant bondir de douleur le chef romain, décrit l'historien Jean-Louis Voisin. "C'est tout à fait fantasmé", poursuit-il, "Vercingétorix est certainement arrivé devant César les poings liés et dépourvu de ses armes".
Astrérix et Obélix dévoreurs de sangliers 

Astrérix et Obélix dévoreurs de sangliers 

© France 3 / Culturebox

Le village gaulois était lui aussi bien loin de l'image qu'en donnent les albums. "Il ne s'agissait pas de villages mais plutôt de gros bourgs de marchés avec autour une constellation de fermes, où se mêlaient de l'élevage et de la polyculture, notamment de plusieurs variétés de légumineuses", selon l'archéologue Vincent Guichard.
Village Gaulois2 © France 3 / Culturebox

 

Un succès planétaire


La série Astérix est la BD la plus vendue au monde (355 millions d'albums) et la plus traduite (111 langues et dialectes). Depuis 1961, "Astérix la Gaulois" et son complice au gros ventre ont séduit des générations d'amateurs de fous rire. 
Le dernier album en date, publié en 2013, "Astérix chez les Pictes", était le premier signé par de nouveaux auteurs.
"Premier étonné" que l'univers du guerrier gaulois soit proche sur plusieurs points de la réalité historique, Albert Uderzo s'est toutefois dit "atteint quelques fois par certaines critiques".

L'exposition présente en exclusivité trois visuels du prochain album d'Astérix, "Le Papyrus de César", qui sera disponible le 22 octobre 2015 en librairie.
"Asterix à Alésia, du mythe à la réalité" au MuséoParc d'Alise-Sainte-Reine du 25 avril au 30 novembre 2015 

Horaires : Avril-Mai-Juin : de 10 h à 18 h
Juillet-Août : de 10 h à 19 h
Septembre-Octobre : de 10 h à 18 h
Novembre : de 10 h à 17 h


Plein tarif : 11,50 €
Tarif réduit (Étudiant de moins de 26 ans, apprenti, famille nombreuse, demandeur d'emploi) : 9,00 €
Tarif enfant (de 7 à 16 ans) : 7,00 €


MUSÉOPARC ALÉSIA
1 route des Trois Ormeaux - BP 49 - 21150 ALISE-SAINTE-REINE