Alain Penzès déroule ses "Traces" au Centre Malraux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/03/2010 à 09H36
Alain Penzès déroule ses "Traces" au Centre Malraux

Alain Penzès déroule ses "Traces" au Centre Malraux

© Culturebox

Avec l'exposition "Traces", le plasticien Alain Penzès est à l'honneur au Centre André Malraux à Rouen jusqu'au 1er avril 2010. Les réalisations de ce sottevillais sont largement inspirées par les sols urbains. Mais ses moyens d'expressions sont très divers et passent autant par la peinture (avec des pneus entre autre), la photo, la calligraphie ou l'architecture.

Alain Penzès a un parcours peu commun. Salarié de la Poste, il a découvert  l'art tardivement grâce aux cours du soir aux Beaux-Arts de Rouen. Mais cet autodidacte, aujourd'hui âgé  de 53 ans, a réussi à trouver son terrain d'expression en s'intéressant aux traces laissées dans la ville. "Les traces" dit-il, "c'est ce qui parle de ce qu'il y a eu, de l'usage du lieu". Son intérêt se porte tout particulièrement sur les traces mécaniques, qu'il met en scène et détourne afin de mettre en avant leur "potentiel plastique". Pour la petite histoire, sa fascination pour ses empreintes laissées par les machines remonterait aussi à l'enfance, passée près de l'autoroute du sud. Un univers mécanique qui influença très vite l'artiste puisque ses dessins étaient déjà remplis de voitures et de camions.  

Voir aussi sur Culturebox

> la vidéo de l'expo Ben au MAC de Lyon
> La vidéo de la fausse biennale de Rouen