Aillagon démissionne des Arts Décoratifs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/09/2013 à 14H51
Jean-Jacques Aillagon.

Jean-Jacques Aillagon.

© Thomas Samson / AFP

Jean-Jacques Aillagon a annoncé lundi sa démission de la présidence des Arts décoratifs pour des "raisons strictement personnelles". Une décision qui survient six mois après son élection à la tête de l'institution.

Sa décision prendra effet lors du conseil d'administration extraordinaire convoqué le 16 septembre pour lui trouver un successeur. M. Aillagon ne souhaite faire "aucun commentaire" sur les raisons qui ont motivé son départ. 
Cependant, dans une lettre au personnel des Arts Décoratifs rendue publique, l'ancien ministre de la Culture exprime sa "tristesse" et sa "gratitude" envers les salariés de l'institution. Et il ajoute :"Je constate, avec un immense regret, que les contraintes qui s'imposent à ma vie privée m'obligent à renoncer au mandat passionnant qui m'a été confié".

Alors que je quitte prématurément une maison qui m'était pourtant chère, je tiens à réaffirmer la confiance que j'ai en la capacité des Arts décoratifs à occuper sur la scène culturelle française et internationale, une place forte, singulière et rayonnante", écrit-il. 

 "L'institution est diverse", souligne M. Aillagon. Elle réunit le musée des Arts décoratifs, le musée Camondo, une bibliothèque, l'Ecole Camondo et les Ateliers du Carrousel. "Cette diversité est une richesse. Elle doit être cultivée. C'est elle qui garantit à l'institution son caractère original", souligne l'ancien président du Château de Versailles.

M. Aillagon précise qu'il restera membre du Conseil d'administration de l'association des Arts décoratifs.
"J'avais souhaité réunir le 17 septembre un comité de direction  extraordinaire pour identifier tous les dossiers qui constitueront au cours des  prochaines années les dossiers prioritaires de l'institution", dit-il. "Ma démission ne signifie pas que ces chantiers ne sont plus d'actualité",  assure-t-il.