A Bordeaux, les musées gratuits c'est fini !

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/07/2014 à 12H42
Le Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux

Le Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux

© TIBOR BOGNAR / PHOTONONSTOP

Le conseil municipal de Bordeaux a mis fin à la gratuité d'accès aux collections permanentes de ses musées municipaux, en vigueur depuis 2005.

"En m'inspirant de l'exemple de plusieurs villes françaises, j'ai décidé de renoncer à la gratuité des expositions permanentes", a indiqué mardi le maire de Bordeaux, Alain Juppé, en préambule à la décision votée par le conseil municipal, estimant qu'"il n'y a pas de corrélation entre gratuité et fréquentation".

Les visiteurs devront à partir du 1er août s'acquitter d'un tarif de 4 euros, identique à l'ensemble des musées municipaux, pour avoir accès aux collections permanentes. Les accès aux deux collections, temporaires et permanentes, seront facturés 6,50 euros. Des conditions de réduction, pouvant aller jusqu'à la gratuité, seront également en vigueur selon certaines conditions.

"Cette ressource nous permettra de dégager un volant pour compléter nos crédits d'acquisition d'oeuvres d'art qui sont un peu justes en ce moment", a justifié le maire. Cette délibération n'a pas suscité de débat de la part de l'opposition municipale.

La ville de Bordeaux compte onze musées, dont six municipaux: le Centre d'arts plastiques contemporains (CAPC), le musée d'Aquitaine, le musée des Arts décoratifs, le musée des Beaux Arts, le muséum d'Histoire naturelle, le Centre Jean Moulin. L'accès au Centre national Jean Moulin, créé en 1967 à l'instigation de Jacques Chaban-Delmas, compagnon de la Libération, et qui présente des collections consacrées à la Résistance, à la Déportation et aux Forces Françaises Libres, demeurera gratuit. La gratuité d'accès aux collections permanentes était en vigueur depuis 2005. Elle le restera pour l'ensemble des collections des musées municipaux lors de la journée sans voiture, chaque premier dimanche de mois.