3 artistes ont la "Mémoire de l’absence" aux Ecuries d'Aurillac

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/04/2013 à 16H09
Exposition "Mémoire de l'absence", Grand hall des Ecuries du musée d'Aurillac

Exposition "Mémoire de l'absence", Grand hall des Ecuries du musée d'Aurillac

© Capture d'écran Culturebox

Quel auteur digne de ce nom ne confronte-t-il pas son regard à celui d'autres artistes ? C'est dans cette perspective de regards croisés que 3 jeunes artistes originaires d'Aurillac dans le Cantal ont été invités à exposer leurs oeuvres. L'un peint, l'autre "sculpte" l'espace, le dernier est dessinateur de BD. Ils se retrouvent sur les lieux de leur enfance pour une composition à six mains.

Shunsuke François Nanjo, Philippe Sherding et Jérémie Delhorme ont en commun leur enfance à Aurillac. A l'heure où le célèbre manga "Quartier lointain" fait l'objet d'une transposition au théâtre, ces trois compères ont souhaité mettre leur talent au service d'une exposition dédiée à la "mémoire de l'absence", un thème qui leur est cher.

Reportage de C. Bernard, L. Ribes, D. Robert  
En mêlant différents arts qui se répondent, ils interrogent le spectateur sur l'acte créatif en lui-même. Croisant créations personnelles et oeuvres fabriquées "in situ" pour l'occasion, ils remodèlent l'espace des Ecuries d'Aurillac et tentent de révéler quelque chose du passé des lieux. Le visiteur est même invité à toucher les piliers de l'Ecurie pour s'imprégner de son histoire.

Une réflexion sur l'espace et le temps, où les destins individuels tressent les racines du collectif. Un lieu pour tous où chacun peut se retrouver avec lui-même, au milieu d'oeuvres hétéroclytes et pourtant si proches. "Je voulais montrer que la mémoire se construit par l'Histoire véhiculée par l'homme et l'architecte qui sert de repère", confie Shunsuke François Nanjo.

Après tout, l'histoire et l'art sont toujours en "work in progress". Le passé nourrit l'avenir et l'avenir se façonne dans le présent. Tant qu'il y  a de l'art, il y a de l'espoir, l'espoir de ne jamais oublier totalement. 

L'exposition "La mémoire de l'absence" est en place jusqu'au samedi 1er juin au musée d'Aurillac. Entrée gratuite.
Plus d'infos ici.