10 ans après sa mort, Cajarc n'a pas oublié Sagan

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/09/2014 à 12H35
Françoise Sagan dans les années 70

Françoise Sagan dans les années 70

© VALTAT/SIPA

Le 24 septembre 2004 disparaissait Françoise Sagan (1935 – 2004). Dix ans après sa mort, sa ville natale de Cajarc dans le Lot lui rend hommage toute la semaine à travers différentes expositions et événements culturels. Son fils unique, Denis Westhoff, qui œuvre beaucoup pour la mémoire de sa mère, nous raconte quelques souvenirs.

Reportage : M. Feutry / V. Galy / L. Dartiguelongue
Le souvenir de  Françoise Sagan est souvent lié à une vie d’excès, d’histoires d’amour tumultueuses, de voitures de sport et d’argent. Mais la célèbre écrivaine avait aussi besoin de calme pour écrire et se ressourcer. Et malgré sa vie agitée, c’est dans sa ville natale qu’elle aimait revenir pour se reposer et recevoir ses plus proches amis.
 
Elle est restée liée toute sa vie à Cajarc
 
Cajarc représente beaucoup pour elle. Elle y a passé une partie de son enfance avant de quitter le Lot pour Lyon et le Dauphiné ou son père dirigeait une usine pendant la seconde guerre mondiale. Comme un retour aux sources, c’est aussi dans le Lot qu’elle a choisi d’être enterrée, à Seuzac, à quelques kilomètres de Cajarc.
Elle repose auprès de ses proches, ses parents, son frère, son second époux  Robert Westhoff. Juste à côté de son tombeau se trouve celui de la styliste Peggy Roche. Son grand amour, qui resta sa fidèle compagne jusqu’à sa mort en 1991.