Un artiste assigne la mairie de Béziers pour contrefaçon

Par @Culturebox
Publié le 20/01/2017 à 17H05
Le maire de Béziers Robert Ménard lors d'un conseil municipal en octobre 2016

Le maire de Béziers Robert Ménard lors d'un conseil municipal en octobre 2016

© SYLVAIN THOMAS / AFP

Un artiste bitterois a assigné vendredi devant le tribunal de grande instance à Marseille la ville de Béziers, dirigée par le maire d'extrême droite Robert Ménard, l'accusant de contrefaçon de son œuvre.

En juin, l'artiste, Jean Pierson, peintre muraliste avait été débouté de son référé par le tribunal. Il demandait aux juges d'ordonner le retrait de fresques installées par la mairie qui plagiaient selon lui un projet qu'il avait présenté au maire de Beziers, Robert Ménard, sans être retenu pour sa réalisation.

"L'idée de jalonner de fresques les endroits historiques d'une ville n'est pas en soit originale", avait décidé le tribunal rejetant tout caractère d'urgence.

Pour le plaignant, la scénographie "n'a pas vocation à placer des fresques dans des "endroits historiques de la ville" mais "bien au contraire sur des façades aveugles et anodines, ne présentant, en elles-mêmes, aucun intérêt architectural ou historique", selon l'assignation dont l'AFP a eu copie.

L'artiste accuse la maire de Béziers d'avoir  "poursuivi et accéléré l'installation des bâches plastiques" par la société ayant remporté le marché "en suivant scrupuleusement les lieux d'implantation et les thématiques contenus dans (sa) scénographie".

Accusant M. Ménard de "contrefaçon et de concurrence déloyale", M. Pierson demande "le retrait immédiat des fresques déjà installées".