Performance: l'artiste Abraham Poincheval enfermé pour 8 jours dans un rocher sous le Palais de Tokyo

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/02/2017 à 16H14, publié le 22/02/2017 à 16H09
Abraham Poincheval le 22 février 2017, sur le point de s'enfermer au coeur de la pierre sous le Palais de Tokyo.

Abraham Poincheval le 22 février 2017, sur le point de s'enfermer au coeur de la pierre sous le Palais de Tokyo.

© Joel Saget / AFP

Spécialiste des performances extrêmes, l'artiste français Abraham Poincheval est isolé du monde pour une semaine dans un rocher sous le Palais de Tokyo. Pour les besoins de sa nouvelle performance baptisée "Projet pour habiter une pierre", il s'est enfermé mercredi à 14h20 dans une sorte de sarcophage au coeur de ce rocher de 12 tonnes.

Le public peut suivre ce défi en direct via un moniteur 

Les deux moitiés de l'énorme bloc de pierre de Volvic ont été réunies, emprisonnant l'artiste vêtu d'un survêtement bleu marine dans une sorte de sarcophage en forme d'homme assis.
 
"Projet pour habiter une pierre" : c'est ainsi qu'Abraham Poincheval, âgé de 44 ans, a intitulé sa performance que le public pourra suivre jusqu'au 1er mars sur un moniteur retransmettant en direct l'intérieur du rocher par une caméra infra-rouge. En cas d'urgence, les deux parties de la pierre peuvent être désolidarisées en quelques secondes.
 
Juste avant "l'empierrement" du performeur, le président du Palais de Tokyo, Jean de Loisy, lui a offert un roman, "Le Grand jeu" de Céline Minard (Rivages). Le livre raconte l'expérience d'une femme s'isolant de ses semblables dans un refuge high-tech accroché à la paroi d'un massif montagneux pour tenter de répondre à une question simple: comment vivre?

Le rocher divisé en deux et creusé à la forme de Abraham Poincheval, sous le Palais de Tokyo.

Le rocher divisé en deux et creusé à la forme de Abraham Poincheval, sous le Palais de Tokyo.

© Joel Saget / AFP

 

"Un voyage à l'intérieur de la pierre"

Pour Abraham Poincheval, ce sera d'abord "une sorte de voyage à l'intérieur de la pierre, une sorte de cristallisation ou de fossilisation", a-t-il confié juste avant son défi.
 
"Je suis sensible à l'idée de vivre au coeur des choses. Cela peut paraitre étrange ou idiot, je peux le comprendre... J'aime expérimenter au maximum tout ce qui fait que le monde est monde", a-t-il ajouté.

De petites niches pour les besoins naturels

"Le coeur de la pierre a été taillée à ma silhouette, un peu agrandie pour quelques mouvements possibles. Il y a de petites niches sur les côtés pour stocker l'eau, les toilettes... De l'autre côté, la nourriture, essentiellement liquide, des soupes", a expliqué Abraham Poincheval, lors d'un ultime état des lieux, en présence de son père.
 
"Il y des systèmes de sécurité et de suivi médical pour savoir comment je me porte. Il ne faut pas que les gens à l'extérieur soient plus oppressés que moi!" a-t-il ironisé, sans le moindre stress visiblement.

Prochain défi : couver des oeufs de poule

Dans le cadre de son exposition personnelle au Palais de Tokyo, Abraham Poincheval réalisera une autre performance inédite baptisé "Oeuf". A partir du 29 mars, il tentera de se substituer à un animal, en couvant des œufs de poule jusqu’à leur éclosion (21 à 26 jours). Couvert d'un manteau et entouré de provisions, l'artiste sera assis ou allongé dans un espace clos, un vivarium ressemblant à une vitrine d’exposition.