Le vaste chantier culturel du ministère de la Défense

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/02/2017 à 09H32, publié le 21/02/2017 à 09H23
Le musée de l'Armée aux Invalides en cours de rénovation, ici le 1er février 2017.

Le musée de l'Armée aux Invalides en cours de rénovation, ici le 1er février 2017.

© Bruno Levesque/IP3 PRESS/MAXPPP

Le ministère de la Défense est le deuxième acteur culturel de l'Etat après celui de la Culture. Ses multiples projets sont notamment dans le patrimoine, avec des rénovations ambitieuses de musées et l'ouverture prochaine au public d'un poste de commandement emblématique de la dissuasion nucléaire, mais aussi dans l'édition et... dans le cinéma.

A l'occasion du 200e anniversaire de l'Hôtel de Brienne comme lieu de résidence et de travail des ministres de la Guerre, des  Armées puis de la Défense, le ministre Jean-Yves Le Drian l'a annoncé haut et fort : "tout projet politique doit se traduire par une ambition culturelle. La  stratégie est aveugle sans le concours de l'histoire".

Le poste de commandement Jupiter bientôt ouvert aupublic

Le ministère de la Défense est le deuxième acteur culturel de l'Etat après celui de la Culture avec 140 monuments historiques (Invalides, Mont  Valérien..), 400 kilomètres d'archives, 400.000 objets de collection, cinq millions de photos et 26.000 films. 
L'Hôtel de Brienne, site historique du ministère de la Défense.

L'Hôtel de Brienne, site historique du ministère de la Défense.

© DOMINIQUE FAGET / AFP
Jean-Yves Le Drian, qui a préféré rester dans le site historique de l'Hôtel de Brienne plutôt que déménager dans le nouveau complexe du ministère de la Défense à Balard dans le sud de Paris, a insisté sur l'importance de ce lieu de mémoire et de pouvoir. Le poste de commandement Jupiter, qui fut un haut-lieu de la dissuasion nucléaire dans les sous-sols de l'Hôtel de Brienne, va par ailleurs être ouvert au public, a annoncé le ministre. Brienne ouvre déjà ses portes aux visiteurs deux samedis par mois. Il faut "défendre Brienne contre la tentation de l'abandon", a-t-il noté, en concédant que cette conception n'était "pas partagée par tout le monde".

Le Musée de l'Armée en rénovation

Jean-Yves Le Drian a également "impulsé des plans de rénovation" du Musée de l'Armée aux Invalides - cinquième de France en termes de fréquentation -  ainsi que de ceux de l'Air et de l'Espace au Bourget et de la Marine au Palais de Chaillot à Paris, a-t-on rappelé dans son entourage. Le Musée de la Marine va ainsi fermer pour cinq ans au printemps et faire  l'objet d'un ambitieux projet de 50 millions d'euros destiné à le transformer en grand musée de la mer et des espaces maritimes. 

Le ministère vient de coéditer deux ouvrages avec les Editions Perrin, l'un sur les accords Sykes-Picot qui façonnèrent le Moyen-Orient après la Première guerre mondiale, "Une ligne dans le sable" de James Barr, l'autre la relation passsionnelle entre "Churchill et la France" (Christian Destremau). Dans la même veine, il a engagé un projet de Nouvelle histoire militaire de la France sous la direction des historiens Hervé Drévillon et Olivier Wievorka. Le ministère de la Défense a aussi lancé une "Mission Cinéma" afin de mieux faire connaître les armées auprès des professionnels de l'audiovisuel.