Le célèbre carnaval de Notting Hill, grande fête cosmopolite de Londres, célèbre ses 50 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/08/2016 à 11H21
Le Carnaval de Notting Hill le 29 août 2016.

Le Carnaval de Notting Hill le 29 août 2016.

© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Des centaines de milliers de personnes se sont déhanchées lundi 29 août aux rythmes des Caraïbes dans les rues du quartier chic de Notting Hill à Londres, pour fêter les 50 ans d'un carnaval considéré comme l'un des plus grands et colorés d'Europe. Marquée dans le passé par quelques troubles raciaux, cette manifestation symbolise aujourd'hui le caractère multiracial et multiculturel de Londres.

Danseurs à plumes, "Steel band" (qui jouent sur des barils métalliques) et "sound sytems" (sonos animées par des DJs) ont fait trembler les rues du quartier pour la plus grande joie des spectateurs venus, visages peints ou drapeaux jamaïcain en main, pour célébrer la culture des Caraïbes.
Dans les rues de Notting Hill le 29 août 2016.

Dans les rues de Notting Hill le 29 août 2016.

© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Esprit de liberté

"Excellent ! On adore l'esprit de liberté des gens et tout le monde danse", s'exclame Annuar Aziz, un homme d'affaires malaisien de 41 ans tombé par hasard sur le défilé avec sa femme et ses quatre enfants. "Nous avons entendu la musique de là où nous logeons, dans le quartier de Bayswater, et nous avons suivi le son".
Les différents visages du Carnaval de Notting Hill, le 29 août 2016.

Les différents visages du Carnaval de Notting Hill, le 29 août 2016.

© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Comme chaque année, le festival a également connu des violences dont quatre attaques au couteau et des interpellations pour trafic de drogue. Bilan : 74 personnes hospitalisées et 401 interpellations.

Simple petit défilé costumé d'immigrés de la Trinidad et de Jamaïque dans les sixties

Le carnaval de Notting Hill a été fondé au début des années1960, dans la foulée de violentes émeutes raciales dans le quartier de Notting Hill au cours desquelles des Blancs et des immigrés des Caraïbes s'étaient affrontés. Par la suite, ce qui n'était qu'un petit défilé costumé d'immigrés de la Trinidad et de Jamaïque décidés à défendre leur identité s'est peu à peu transformé en un gigantesque rendez-vous cosmopolite.
Le Carnaval de Notting Hill le 29 août 2016 /4 © DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Lui-même marqué par quelques troubles raciaux dans le passé, il symbolise aujourd'hui le caractère multiracial et multiculturel de Londres, réunissant  es participants souvent originaires de la Jamaïque, de Trinidad et Tobago et de La Barbade. Le carnaval de Notting Hill est considéré comme l'un des plus importants d'Europe avec notamment celui de Cologne en Allemagne.