"Le Beau est partout" : rétrospective Fernand Léger au Centre Pompidou-Metz

Par @Culturebox
Publié le 23/05/2017 à 18H25
Fernand Léger, Liberté, 1953

Fernand Léger, Liberté, 1953

© Fernand Léger, Liberté, 1953 © Adagp, Paris 2016

Cela faisait 20 ans qu'il n'y avait pas eu de rétrospective consacrée à Fernand Léger en France. Cette grande exposition est organisée à Metz à l'occasion des 40 ans du Centre Pompidou à Paris. Pour l'occasion, le musée parisien a prêté plusieurs dizaines de chefs d'oeuvres, tout comme le MoMa de New-York. Une exposition incontournable à découvrir jusqu'au 30 octobre 2017.

"Le Beau est partout", disait Fernand Léger (1881-1955), artiste de génie, l'un des premiers représentants du mouvement cubiste et fasciné par son temps et les mutations importantes du XXe siècle. L'exposition du Centre Pompidou-Metz rend hommage à l'artiste et à sa personnalité pluridisciplinaire. 

Reportage : France 3 Metz / R. Elkaim / F. Carretier / E. Targe
Présentée sous forme thématique, cette rétrospective permet d'explorer toutes les facettes de l'art de Léger, la manière dont il s'imprégna de son époque et de ses grandes mutations pour nourrir son oeuvre. On découvre également les liens qu'il entretenait avec toutes les formes d'art, la peinture, bien sûr, mais également le cinéma, la poésie, l'architecture et le spectacle vivant. "A ses débuts, il se rend compte qu'au XXe siècle, on ne peut plus peindre comme au XIXe siècle. La vie a changé, la ville est en plein essor, la publicité, le cinéma, les transports... il faut inventer une peinture moderne", explique Ariane Coulondre, Conservatrice au centre Pompidou Metz. 
Fernand Léger, Le Cirque Médrano, 1918

Fernand Léger, Le Cirque Médrano, 1918

© Fernand Léger, Le Cirque Médrano, 1918 © Adagp, Paris 2016

Le Beau est partout

"Le Beau est partout". Une façon d'inciter chacun a ouvrir les yeux et regarder autour de soi, voir et comprendre ce monde en mutation, la révolution industrielle et la puissance de la machine sur l'homme. Fernand Léger, en grand observateur de son temps, va avoir à cœur de sublimer ce beau, de s'approprier cette beauté et cette puissance et de la traduire dans sa peinture. 

Fernand Léger, Les Loisirs-Hommage à Louis David, 1948 - 1949

Fernand Léger, Les Loisirs-Hommage à Louis David, 1948 - 1949

© Fernand Léger, Les Loisirs-Hommage à Louis David, 1948 - 1949 © Adagp, Paris 2016

Le Corbusier et Léger

En prolongement de cette rétrospective, une autre exposition est à découvrir à La Cité radieuse de Briey, qui se situe à environ 40mn de Metz. L'occasion de redécouvrir le célèbre bâtiment du Corbusier et de s'intéresser à l'amitié qui liait les deux hommes. Ils ont parfois collaboré et avaient un grand respect mutuel. A travers des documents d'archives, nombre de leurs projets communs sont ainsi mis en lumière. A voir jusqu'au 24 septembre à la Cité radieuse de Briey

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !