Intermittents : négociation "pas prioritaire" selon Vidalies

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/02/2014 à 09H22
Marche pour la Culture le 10 février 2014

Marche pour la Culture le 10 février 2014

© ERIC FEFERBERG / AFP

Alain Vidalies, ministre des relations avec le Parlement, a estimé vendredi que la réforme du régime des intermittents du spectacles n'était "pas la négociation prioritaire" mais qu'une "gestion plus rigoureuse" de ce régime était possible.

"On est sur un système géré par les partenaires sociaux, c'est à eux de prendre la décision", a déclaré Alain Vidalies sur RTL.

"Une gestion plus rigoureuse"

"L'ensemble des syndicats qui constituent l'une des parties de la négociation a dit qu'il ne fallait pas y toucher donc ça ne me paraît pas être la négociation prioritaire même si c'est un système où il doit y avoir, probablement, une gestion plus rigoureuse", a ajouté le ministre des relations avec le Parlement.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a de son côté réaffirmé son "attachement et l'attachement du gouvernement" à ce régime alors que des intermittents occupaient le hall de son ministère.
Le bâtiment du ministère de la Culture à Paris.

Le bâtiment du ministère de la Culture à Paris.

© Jacques Demarthon / AFP
Le patronat a jeté un pavé dans la mare jeudi lors des négociations sur l'assurance chômage avec des propositions drastiques, dont la suppression du régime des intermittents du spectacle.