Fête des Lumières : une ouverture sous haute sécurité hier soir à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/12/2016 à 10H35, publié le 09/12/2016 à 09H31
Fête des lumières 2016 à la Saint Jean-Baptist cathedrale et à Notre-Dame de Fourviere

Fête des lumières 2016 à la Saint Jean-Baptist cathedrale et à Notre-Dame de Fourviere

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Des monuments emblématiques brillant de mille feux, des scénographies lumineuses parant les rues de visions féeriques : la traditionnelle Fête des Lumières de Lyon s'est ouverte jeudi soir sous haute sécurité. Annulée en 2015 après les attentats de Paris, cette manifestation de renommée internationale se concentre cette année sur trois soirs - au lieu de quatre - dans un périmètre réduit.

Les festivités ont été lancées peu avant 20H par le maire de Lyon, Gérard Collomb, le Premier ministre Bernard Cazeneuve et le prince Albert II de Monaco, qui ont appuyé de concert sur le bouton déclenchant les lumières partout dans la ville.

Reportage : Reportage : O. Martin / M. Benito / N. Karczinski


"Ce soir, ce sont des millions de visiteurs qui apporteront la démonstration de la résilience qui fait la force de votre ville et de notre pays", a déclaré le Premier ministre, lors de son premier déplacement en tant que chef du gouvernement. Et pour lui, Lyon avait "fait le choix de la dignité" en annulant la fête l'an dernier. Bravant le froid, des milliers de visiteurs déambulaient dans la "presqu'île", le Vieux-Lyon et, pour la première fois, le théâtre antique de Fourvière pour admirer une quarantaine de créations originales.
Fête des Lumières à Lyon en 2016 © CITIZENSIDE / Franck CHAPOLARD / Citizenside

Des effectifs de sécurité doublés

Pour cette édition, les effectifs de sécurité et de secours ont été doublés avec 1.100 agents mobilisés, dont 860 policiers et militaires. Des patrouilles mobiles circulent au sein du périmètre tandis que des moyens lourds d'intervention spécialisés (RAID, BRI, BAC) sont prépositionnés. En périphérie, des policiers assurent la sécurisation des accès avec des contrôles aléatoires. Enfin un drone d'observation de l'Armée de l'Air surveillera la zone. Par ailleurs, le préfet a arrêté un plan Orsec spécifique concernant les secours avec 160 pompiers mobilisés chaque soir et 50 bénévoles et personnels médicaux de la Croix-Rouge et du Samu. Dans le cadre de l'état d'urgence, le préfet a délivré aux forces de l'ordre les autorisations pour permettre toutes fouilles, contrôles et ouvertures de coffres et de sacs. 

L'édition 2014 de la Fête des Lumières avait attiré près de 3 millions de visiteurs.