Festival d'art pyrotechnique : les feux d'artifice embrasent le ciel de Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/08/2017 à 17H02, publié le 09/08/2017 à 17H00
Le feu d'artifice proposé par les Philippins de Dragon Fireworks.

Le feu d'artifice proposé par les Philippins de Dragon Fireworks.

© Festival d'art pyrotechnique

Deux mois après son célèbre festival de cinéma, Cannes accueille une autre compétition internationale qui fête ses 50 ans. Des artificiers venus du monde entier rivalisent de créativité pour décrocher la Vestale d'argent, le trophée qui récompense le meilleur spectacle pyrotechnique. Le 7 août dernier, l'Autriche s'est distinguée avec son show en hommage à James Bond.

Reportage : O. Chartier-Delègue / R. De Silvestro / B. Mariani
Cette édition 2017 s'achèvera le 24 août prochain, soit 50 ans jour pour jour après le premier feu d'artifice tiré dans le cadre du festival. En un demi-siècle, l'événement est devenu l'un des plus prestigieux festivals pyrotechniques au monde. A chaque soirée, il accueille plus de 150 000 spectateurs dans la baie de Cannes. 

6 pays en compétition 

Cette année, 6 sociétés pyrotechniques sont en compétition, représentant le Canada (Sirius Pyrotechnics), la France (Alpha Pyro), l'Angleterre (SM Art Pyrotechnics), l'Autriche (Pyrovision), les Philippines (Dragon Fireworks) et l'Italie (Panzera). 
Le feu d'artifice autrichien sur le thème de James Bond. 

Le feu d'artifice autrichien sur le thème de James Bond. 

© Festival d'art pyrotechnique
Chaque feu d'artifice est conçu comme un spectacle alliant pyrotechnie, musique et mise en scène. Le jury doit les départager en fonction de 4 critères :
-La qualité et l'originalité des artifices (couleurs, formes)
-La bande sonore (choix musicaux, enchaînements)
-La synchronisation (précision entre effets sonores et artifices, choix du tempo)
-L'impression artistique générale (tableaux, conception pyrotechnique, respect du thème choisi).
Le feu d'artifice anglais tiré le 29 juillet. 

Le feu d'artifice anglais tiré le 29 juillet. 

© Festival d'art pyrotechnique
Le jury est composé de 5 membres, principalement issus du monde des arts. Cette année, on compte notamment deux artistes peintres (Olivier Domin et Grégory Berben), un concertiste et professeur de piano (David Lévy), une danseuse (Agnès Funel) et un auditeur qualité (Jean-Philippe Bourgois) qui représente le public. 
Chaque année, la Vestale d'argent couronne le meilleur spectacle et le Prix du jury récompense l'artificier qui s'est démarqué par son originalité. Tous les 4 ans, les lauréats de la Vestale d'argent s'affrontent pour décrocher le saint des saints : la Vestale d'or, le prix d'excellence en matière d'art pyrotechnique. La dernière Vestale d'or a été attribuée en 2014 à la Russie. 
Le feu d'artifice de la société italienne Panzera. 

Le feu d'artifice de la société italienne Panzera. 

© Festival d'art pyrotechnique
Le Prix du public, lui, est remis par les spectateurs qui peuvent voter sur le site du festival. Pour l'heure, c'est le spectacle français sur le thème des "Enfants de Prométhée'" qui est plébiscité par les internautes. Mais il reste encore deux shows à l'affiche : celui des Philippins, le 15 août, qui fera parler la poudre sur des tubes de Céline Dion, Colplay et David Guetta, et le feu d'artifice italien qui clôturera le festival le 24 août sur le thème "Musique et cinéma". 
affiche feux d'artifice