Encore 3 mois et Mons deviendra capitale européenne de la culture 2015

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/10/2014 à 17H43
Le 24 janvier 2015, Mons deviendra avec Pilsen (République Tchèque) la capitale européenne de la culture

Le 24 janvier 2015, Mons deviendra avec Pilsen (République Tchèque) la capitale européenne de la culture

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Le 24 janvier 2015, la ville de Mons en Belgique, va se transformer en capitale européenne de la culture. Un titre qu’elle partagera avec Pilsen en République tchèque. Le 7 octobre, les organisateurs ont dévoilé les festivités et les chantiers prévus à l’occasion de cet événement souvent riche en retombées économiques pour les villes organisatrices.

Mons 2015, c’est d’abord quelques chiffres : 300 projets, 5.000 artistes dont 1.500 artistes locaux, 36 créations théâtrales et chorégraphique, 45 expositions. D’après les organisateurs, 80 % des événements seront gratuits. De quoi redonner le sourire et du rêve dans une Europe tiraillée par les cures d’austérité...
 
Reportage : C. Chevalier / B. Théry /J-M. Descamps
 Mons a joué la carte des arts numériques et des nouvelles technologies

Lors de sa candidature (validée en 2010), la ville de Mons avait bâti son projet autour de ce slogan : "Mons : Là où la technologie rencontre la culture". Choisie par Google et Microsoft qui sont venues s’installer ici, Mons a joué la carte des arts numériques et des nouvelles technologies. Mais la ville compte aussi s’appuyer sur des éléments plus "traditionnels". Elle possède déjà trois "chefs d’oeuvre" classés au patrimoine de l’Unesco : le beffroi, les minières néolithiques de Spiennes et le Doudou (appelée aussi la Ducasse de Mons, cette fête composée de jeux a lieu tous les ans après la Pentecôte). Pour 2015, la ville ambitionne de créer 5 nouveaux musées dont un musée du Doudou et un autre consacré à l’histoire militaire.
 
Le budget de Mons 2015 est estimé à 70 millions d’euros. A titre de comparaison, Marseille, Capitale 2013, avait investi 90 millions d’euros et espérait attirer deux millions de touristes (Mons table aussi sur ce chiffre). Objectif largement atteint : MP2013 a séduit près de 10 millions de visiteurs pour les événements sur tout le territoire, environ 2 millions de touristes supplémentaires par rapport à l'année précédente. Quant aux expositions-phares, elles ont drainé plus de 5 millions de visiteurs.