Daniel Pennac, Yves Duteil, Clémentine Lévy disent des "Mots pour Alzheimer"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/09/2015 à 18H37
Clémentine Levy 

Clémentine Levy 

© Capture d'image

Ce lundi 21 septembre se tient la 22e journée mondiale de la lutte contre Alzheimer. Une maladie qui touche près de 900 000 Français. Pour mobiliser le grand public l'association France Alzheimer lance une nouvelle campagne "Des mots pour Alzheimer". Elle a fait appel à 8 personnalités dont Yves Duteil, Daniel Pennac et Catherine Laborde qui prêtent leur voix aux malades et à leur famille.

Ils sont chanteur, comédiens, écrivain ou mannequins. Ils ont accepté de prêter leur voix aux malades d'Alzheimer. Catherine Laborde, animatrice de télévision et présentatrice météo (TF1), Laurent Kérusoré, comédien ("Plus belle la vie" sur France 3), Marie Vincent, comédienne ("En famille" sur M6), Yves Duteil, chanteur, Daniel Pennac, écrivain, Clémentine Lévy, mannequin-DJ-chroniqueuse, Satya Oblette, mannequin, Denis Cherer, comédien témoignent dans ce clip du quotidien des malades, de ces repères qui s'effacent de ces gestes qui leur sont désormais impossibles. Ils disent les mots écrits par les malades eux-mêmes.  

Reportage: A-C. Roth / M. Buisson / X. Roman / F. Clarke / M. Delassaussé

Alzheimer, un sujet qui reste tabou pour deux tiers des malades

Les personnes atteintes d'Alzheimer sont très majoritairement conscientes de leurs difficultés mais deux sur trois n'en parlent pas, de peur de gêner ou de faire souffrir leur entourage, selon un sondage OpinionWay qui donne pour la première fois la parole aux malades eux-mêmes et qui a été réalisé pour le compte l'association France Alzheimer.

Agés en moyenne de 78 ans, les patients interrogés, qui pour la plupart étaient encore à des stades relativement précoces de la maladie, ont à près de 80% reconnu qu'ils éprouvaient des difficultés à réaliser des actes de la vie quotidienne (comme s'habiller, se nourrir, conduire). 

75% s'estiment bien entourés mais dans le même temps 66% ne parlent pas de leur difficultés (le moins possible ou jamais) pour "ne pas gêner ou angoisser" leurs proches, "pour ne pas faire souffrir" leur entourage ou par peur d'être jugés. 52% souhaitent pouvoir ainsi continuer à faire les activités qu'ils aiment (voyager, se promener, jardiner, lire, écouter de la musique).  

Journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer, le 21 septembre 2015.