Enchères du coeur : s'offrir des moments uniques pour la bonne cause

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/05/2012 à 12H57
La maison d'enfance de Lamartine, à Milly, en Saône-et-Loire (26/05/2009)

La maison d'enfance de Lamartine, à Milly, en Saône-et-Loire (26/05/2009)

© AFP / Christophe Boisvieux / Hemis.fr

Rencontrer une personnalité qu'on admire, accéder à un lieu hors d'atteinte, déguster un vin mythique... Trente moments d'émotion étaient à saisir dimanche après-midi lors d'une vente aux enchères inédite et insolite, à Milly-Lamartine (Saône-et-Loire).

Ces enchères étaient organisées au profit de la Ligue contre le cancer de Saône-et-Loire, ainsi que de la lutte en faveur du dépistage du diabète au Bénin.

Les quelque trente parrains de la vente offraient aux acheteurs un bien précieux : un peu de leur temps. Exemples : une journée avec le violoncelliste Henri Demarquette, le réalisateur Julien Bloch, le président du Conseil régional de Bourgogne François Patriat, ou encore le chef cuisinier William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie, Paris 6e), et toute l'équipe de L'Elan Châlon Basket... Des stages, des visites, des places pour des parcours de golf, des domaines vinicoles, un centre opérationnel d'Air France, un Grand Prix Rallye dans l'équipe de Nicolas Schatz... Mise à prix pour chaque lot : 100 euros. On ignore encore les résultats...

Une vente caritative... et une belle opération de communication !
L'initiative d'une telle vente émane de Jérôme Duvillard, futé commissaire priseur à Mâcon et responsable en Saône-et-Loire des Journées Marteau (opération nationale de portes ouvertes des salles de ventes). Une façon astucieuse de souligner que tout peut se vendre aux enchères... ou presque !

Organisée par Quai des Enchères, la vente avait lieu ce dimanche à partir de 15H30 dans le tinailler (local qui rassemble les cuves et le pressoir d'une exploitation vinicole) de la maison d'enfance d'Alphonse de Lamartine (1790-1869), à Milly. L'entrée était libre.