Du foot à la Vierge Marie, plongée inédite dans les réserves du MuCEM

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/03/2017 à 11H24, publié le 08/03/2017 à 11H07
Plus de 13 000 objets sont entreposés dans les réserves du MuCEM de Marseille 

Plus de 13 000 objets sont entreposés dans les réserves du MuCEM de Marseille 

© France 3 / Culturebox

A Marseille, il y a le savon, la Bonne Mère, le foot et tant d'autres choses héritées des flux migratoires... Une recette façon bouillabaisse qui fonctionne depuis des millénaires. Cette collection hétéroclite conservée dans les réserves du MuCEM raconte quelque chose du rapport de l'Homme avec ses congénères. Les réserves sont ouvertes à la visite à la Friche de la Belle de Mai.

Lorsque l'on découvre les réserves du MuCEM (le grand musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) c'est toute l'histoire de Marseille avec une grand "H" qui se révèle. En tout, plus de 13 000 objets sont conservés à la friche de la Belle de Mai en vue d'expositions futures ou en témoignage d'un patrimoine du passé.

Reportage : J. Hessas / A. Poitevin / M. Boissonnet

Des collections d'hier et d'aujourd'hui

Les collections du MuCEM présentées en parcours thématiques illustrent la vie, les pratiques rituelles et les coutumes à travers les siècles et les objets du quotidien. Il y a par exemple cette petite vierge dite "d'accouchée". Une petite statue en porcelaine que les futures mères posaient à côté de leur lit pour les protéger aux XVIIIe et XIXe siècles.

vierge d'accouchée © France 3 / Culturebox


Le parcours présente aussi de nombreuses pièces des XXe et XXIe siècles. "Ils disent quelque chose de l'intime, de l'humain et du rapport de l'homme à ses congénères. Cette collection est très attachante car elle nous renvoie à notre propre réalité", souligne Emilie Girard Conservatrice, responsable du département des collections.
 

Chaussures MUCEM © France 3 / Culturebox

Témoigner du passé méditerranéen 

Parmi les 13 000 objets en dépôt dans les réserves du MuCEM, il y a aussi des pièces rares héritées des flux migratoires. La conservatrice Marie-Pascale Mallé travaille actuellement sur un ensemble de bijoux provenant d'Arabie Saoudite. Un don spécifique qui au-delà de l'aspect esthétique raconte aussi l'histoire et le fonctionnement d'une société.
bijoux arabie saoudite.png © France 3 / Culturebox

"On apprend beaucoup de choses sur le statut des femmes et la façon dont les populations d'aujourd'hui réutilisent le bijou identitaire, comme les migrants qui emportent des bijoux pour garder un lien avec leur pays d'origine", analyse la chercheuse. Chaque objet est ensuite répertorié, photographié, analysé. Puis il rejoint une base de données, accessible au public.

Marseille, terre de foot

La prochaine exposition programmée au MuCEM rend hommage à la relation passionnelle qui existe entre Marseille et le foot. "Nous sommes foot" ouvrira au public à l'automne prochain pour une durée de quatre mois. Les équipes de recherche et de conservation travaillent durant de longs mois en amont pour collecter toutes les pièces utiles au parcours.

blouson ultras.png © France 3 / Culturebox


Banderoles, tee-shirt de supporters, objets de fans, chansons de stade, cela fait deux ans que Florent Molle, conservateur et co-commissaire de l'exposition travaille sur le collectage des pièces. "Il y a des donateurs qui se présentent spontanément pour nous apporter des objets qui vont connaître une nouvelle vie. Ces objets font partie de notre société et du patrimoine, de l'espace de liberté  et d'expression publique qui se dégage dans les stades ", explique l'expert.

Foot Mucem © France 3 / Culturebox


Pour le réalisateur Gilles Perez, à l'origine de l'exposition, le foot raconte une histoire de société toute simple qui part d'un petit groupe qui joue dans la rue et se retrouve dans un stade avec des milliers de supporters. 

C'est un gros mot, faire rentrer un ballon dans un musée national, c'est quelque chose d'assez inimaginable !

Gilles Perez - Réalisateur

Dans les allées du MuCEM, du 11 octobre 2017 au 12 février 2018, les Ultras et les Yankee n'auront qu'à se tenir à carreau.  

Les réserves du MuCEM se visitent tous les premiers mardis du mois, entre 14h et 15h.

Réservation obligatoire. Chaque visite est limitée à 20 personnes maximum.