Issey Miyake illumine le 30e anniversaire de la Fondation Cartier

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/05/2014 à 11H43
Lampes IN-EI de Issey Miyake installées à la Fondation Cartier dans le cadre du 30e anniversaire

Lampes IN-EI de Issey Miyake installées à la Fondation Cartier dans le cadre du 30e anniversaire

© Thomas Salva / Lumento

Pour fêter ses 30 ans, la Fondation Cartier pour l’art contemporain invite les artistes les plus emblématiques de son histoire à célébrer l’esprit de création, d’audace et d’ouverture qui l’anime. L’exposition "Mémoires Vives" est le premier volet d'une année de festivités, marquant 30 ans d’engagement et de dialogue avec les artistes, soit plus de 100 expositions et 800 oeuvres.

En 1998, Issey Miyake avait investi la Fondation Cartier pour y présenter l’exposition "Making Things", dévoilant les secrets de son univers où se côtoient inventivité et élégance, innovation et joie de vivre, dans une scénographie ludique.
Issey Miyake, Making Things / Octobre 1998 › Février 1999
Pour "Mémoires Vives", une carte blanche lui a été proposée. Fidèle à sa philosophie du "Making things", Issey Miyake propose une spectaculaire installation lumineuse qui se déroule dans deux espaces : dans le jardin, c'est une installation éphémère des lampes IN-EI (qui ne dure qu'une semaine). Monsieur Miyake et son équipe du Reality Lab. ont travaillé pour rendre la matière des lampes résistantes aux intempéries.
Lampes IN-EI d'Issey Miyake : modèle Mendori

Lampes IN-EI d'Issey Miyake : modèle Mendori

© Photo by Hiroshi Iwasaki © Miyake Design Studio 2012
Dans la grande salle du rez-de-chaussée, la mise en lumière est également faite par les lampes IN-EI, avec de nouveaux modèles, nouvelle formes et nouvelles tailles.
Lampes IN-EI de Issey Miyake : modèle Tatsuno-Otoshigo

Lampes IN-EI de Issey Miyake : modèle Tatsuno-Otoshigo

© Photo by Hiroshi Iwasaki © Miyake Design Studio 2012
Les lampes, réalisés par Artemide, redessinent l’espace et se livrent à un ballet silencieux et lumineux avec les œuvres présentées pour accompagner le visiteur entre ombre et lumière pour ce voyage à travers le temps et la création contemporaine.

Une année d'anniversaire ponctuant 30 ans de création
La Fondation Cartier célébre 30 ans de mécénat fait d’engagement et de singularité, de dialogue ininterrompu avec des créateurs de tous horizons et de toutes disciplines. L’exposition "Mémoires Vives", accompagnée de concerts et d’événements, réserve une place essentielle à des œuvres emblématiques, qui sont toutes des temps forts de son histoire. Elles se répondent et se succèdent, faisant de ce premier volet de l’année anniversaire une exposition en mouvement perpétuel qui réservera la surprise de sa progressive métamorphose.
Fondation Cartier 1984-2014 | 30 ans pour l'art contemporain
Photographies, sculptures, films et peintures se succèdent dans une présentation en mouvement permanent. De Raymond Hains à James Lee Byars, de Nan Goldin à David Lynch, de Mœbius à Ron Mueck, "Mémoires Vives" s’articule autour d’œuvres que la Fondation Cartier a collectionnées depuis 1984 ; une collection vivante dont le sens s’enrichit d’expositions en commandes et qui est le signe des liens noués avec les artistes.
Ron Mueck, In Bed, 2005, matériaux divers, 162 x 650 x 395 cm, A/P, collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (acq. 2006), vue de l'exposition Ron Mueck, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2005

Ron Mueck, In Bed, 2005, matériaux divers, 162 x 650 x 395 cm, A/P, collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (acq. 2006), vue de l'exposition Ron Mueck, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 2005

© Ron Mueck Photo courtesy Anthony D’Offay, London
Chaque oeuvre raconte un chapitre de cette histoire : le Pouce de Cesar relate la naissance de la Fondation Cartier, des céramiques du Paraguay expriment sa curiosité pour les territoires les plus divers de la création, une installation de sculptures d’ombres d’Issey Miyake souligne son ouverture au monde du design et de la mode, une oeuvre de Takeshi Kitano évoque la présence du cinéma dans sa programmation et un film de Raymond Depardon rend compte de son intéret pour les sciences…Ces histoires sont contées par la voix de narrateurs – habillés par Issey Miyake – qui partagent avec le public la part secrète de chaque oeuvre.
James Lee Byars, The Monument to Language , 1995, Bronze poli et doré à la feuille d'or, Diam. 300 cm, vue de l'exposition James Lee Byars, The Monument to Language-The Diamond Floor, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 1995

James Lee Byars, The Monument to Language , 1995, Bronze poli et doré à la feuille d'or, Diam. 300 cm, vue de l'exposition James Lee Byars, The Monument to Language-The Diamond Floor, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, 1995

© Estate of James Lee Byars Photo © Florian Kleinefenn
Comme le souligne Hervé Chandès, le Directeur Général : « Si elle est d’abord une réunion d’œuvres, la collection de la Fondation Cartier est aussi une collection d’expositions et de relations avec les artistes. C’est ce qui constitue son identité : rassembler les œuvres, les auteurs des œuvres, les relations entre la Fondation et les artistes, entre les œuvres et le lieu".
Alessandro Mendini, Il cavaliere di Dürer, 2011, sculpture bois, mosaïque de verre et or blanc, 418 x 116 x 168 cm, collection Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris (acq. 2012) 

Alessandro Mendini, Il cavaliere di Dürer, 2011, sculpture bois, mosaïque de verre et or blanc, 418 x 116 x 168 cm, collection Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris (acq. 2012) 

© Alessandro Mendini Photo © Thomas Salva / Lumento
Exposition "Mémoires Vives", du 10 mai au 21 septembre 2014. Fondation Cartier pour l’art contemporain. 261, boulevard Raspail. 75014 Paris.