Design : le vélo d'avenir à 15 euros est en carton

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/10/2012 à 19H01
Le vélo en carton de Izhar Gafni.

Le vélo en carton de Izhar Gafni.

© Izhar Gafni

Un designer-inventeur israélien, Izhar Gafni, a mis au point après des années de travail un incroyable vélo en carton. Il est solide, léger, écologique et très bon marché. Et surtout il roule ! Basée sur ce prototype, une mise en production industrielle est désormais sur les rails. Ce vélo d'avenir pourrait être une bouffée d'air pour les mégapoles encombrées et hyper polluées des pays émergents. Et une aubaine pour tous les deshérités de la planète contraints de marcher au lieu de rouler, faute de moyens.

Un engin résistant et 100% organique
Après avoir dessiné la forme de son vélo - la partie la plus difficile étant le pliage du carton, qu'il compare aux origamis japonais -, Izhar Gafni a traité son matériau avec un liquide organique secret qui le rend résistant à l'eau et au feu, rapporte Reuters.

Pour tester la résistance de son matériel, l'inventeur a immergé durant plusieurs mois la fourche en carton de son vélo dans un bassin d'eau. Le carton avait, selon lui, gardé toutes ses qualités à la sortie de cette immersion.

Dans sa version de prototype, le vélo en carton est tout de même équipé d'un système de freins et de pédaliers en métal. Dans sa version finale, aucune pièce en métal ne devrait subsister, assure Izhar Gafni. Elles seront remplacées par des matériaux organiques qu'il souhaite pour l'instant garder confidentiels.

Quant aux roues, elles sont revêtues de caoutchouc reconstitué à base de vieux pneus de voitures et n'ont pas besoin d'être gonflées. Ce qui évitera à ses propriétaires toute crevaison intempestive. En plus d'être résistant et bon marché, ce vélo est donc léger (9 kg contre 14 kg pour un vélo classique en métal) et ne réclame quasiment aucun entretien.

Izhar Gafni raconte tout le processus créatif de son incroyable vélo

Un vélo très bon marché
Lorsqu'il sera mis en production industrielle, le vélo devrait coûter 9 dollars (presque 7 euros) en matériel. Et il pourrait être vendu 20 dollars (15 euros). Enfin, si les revendeurs ne prennent qu'une maigre marge. Izhar Gafni et son partenaire Nimrod Elmish, espèrent en tout cas changer la donne de production avec ce vélo, qui, s'il est sponsorisé par des annonceurs (qui apposeraient leur marque sur le vélo) pourrait même être distribué gratuitement dans les pays déshérités.

La production de trois modèles de vélos, dont un urbain qui pourra être couplé à un moteur électrique, devrait démarrer d'ici six mois. Les modèles pourraient être disponibles à l'achat d'ici un an environ. Une organisation à but non lucratif souhaite produire avec cette même technologie une chaise roulante pour l'Afrique.

A terme, notre génial inventeur de 50 ans, qui avait été inspiré par la réalisation d'un canoe entièrement en carton (voir la vidéo ci-dessus), pense que son carton traité pourrait remplacer avantageusement le métal, très couteux, dans de nombreux pays. Izhar Gafni mériterait une médaille.

Pour plus d'informations sur ce vélo en carton ("cardboard bike" en anglais), rendez-vous sur le site erb.co . Un site dédié est en préparation.