Des photos rares de Chaissac, le peintre druide, au Musée d'art brut de Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/03/2017 à 12H59, publié le 14/03/2017 à 12H21
L'exposition "Pièces à conviction" du Musée d'Art Naïf expose des photos et documents rares de Gaston Chaissac

L'exposition "Pièces à conviction" du Musée d'Art Naïf expose des photos et documents rares de Gaston Chaissac

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Le musée international d'art Naïf de Nice présente jusqu'au 26 mars "Pièces à Conviction", une exposition qui réunit des pièces d'archives inédites du collectionneur Jean-Dominique Jacquemond. Des oeuvres d'art brut et singulier, imaginées par des artistes autodidactes guidés par leurs émotions. Parmi elles, des photos rares de Chaissac, la série d'Anne Loutrel et les oeuvres de Pietro Ghizzardi.

Chaissac, le druide

Anne Stilz, la conservatrice du musée international d'art Naïf de Nice est encore toute émue par l'exposition de la collection Jean-Dominique Jacquemond. Parmi les découvertes, des photos de Gaston Chaissac, exposées pour la première fois, dévoilent l'artiste lors de cérémonies druidiques. "On connaissait sa passion pour le druidisme  à travers sa peinture, mais ces document inédits le montrent dans un contexte tout à fait  particulier, lorsqu'il s'adonnait à des célébrations de druides", révèle l'experte. 

Reportage : J. Sanna / D. Beaumont / N. Brancato

Une sorte de résistance par rapport à la réalité

Art brut, Art naïf, Art singulier, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cet art sorti des rêves et des mains de ceux qui l'exécutent. Sans formation, ces artistes "hors normes" créent sans relâche, au fond de leur jardin, dans une cellule de prison, durant des jours et des nuits. La création pour certains est un besoin vital.  A l'image d'Anselme Boix-vives, un épicier catalan, qui après la mort de sa femme a composé 7000 tableaux. "Ce qui les définit c'est une forme de résistance par rapport à la société et à la réalité. Ils emmagasinent une souffrance intérieure qu'ils expriment par le biais de la créativité", analyse Anne Stilz.
Jean-Jules Chassepot

Jean-Jules Chassepot

© France 3 / Culturebox

Des œuvres peu connues du grand public, car la plupart sont restées entassées dans un garage et exhumées à la mort de l'artiste ou des années après. "Ce sont les artistes modernes comme Paul Klee, Max Ernst,  Picasso qui ont découvert l'art brut et l'art naïf réalisé en milieu carcéral ou asilaire", explique encore la conservatrice du musée de Nice.
Pietro GHIZZARDI  - Sans titre, recto-verso, s.d., pigments naturels et suie sur carton de récupération,

Pietro GHIZZARDI  - Sans titre, recto-verso, s.d., pigments naturels et suie sur carton de récupération,

© DR

L'âme d'un collectionneur 

Depuis plus de quarante ans, Jean-Dominique Jacquemond est "en prise directe avec l'art". Il est à la fois peintre, historien d'art et collectionneur. Lorsqu'en 2015, Il fait don de sa collection au musée international d'Art Naif Anatole Jakovsky de Nice, c'est avant tout pour mettre en lumière des talents méconnus du grand public.
art brut jacquemond © France 3 / Culturebox

Jean-Dominique Jacquemond, dit Le Tricoteur, est un promeneur qui chemine à la croisée des ateliers et des institutions, des archives et des œuvres. Passeur de connaissances, il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages sur l'art brut dont "Journées particulières avec Gaston Chaissac" paru en septembre 2016 aux éditions Lurlure. 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !