"Bleu brut", l'art chez Pommery pour les 140 ans du champagne brut

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/10/2014 à 17H51
Une des oeuvres d'art de l'exposition Pommery 

Une des oeuvres d'art de l'exposition Pommery 

© France3/culturebox

Bleu Brut, l'expérience Pommery célèbre les 140 ans du champagne brut, considéré comme le premier brut millésimé de l'histoire du champagne et créé par la visionnaire Louise Pommery. A découvrir jusqu'au 30 juin 2015

A l'occasion des 140 ans de la création du champagne brut, cette exposition propose de redécouvrir les fondamentaux du champagne et l'art qui accompagne depuis toujours la Maison Pommery. Un lien particulier initié par Louise Pommery et qui donne lieu aujourd'hui à une exposition qui présente une sélection d'oeuvres dans les caves du Domaine Pommery. Un lieu mis chaque année à la disposition d'artistes contemporains par leur propriétaire.
Le champagne brut de la Maison Pommery 

Le champagne brut de la Maison Pommery 

© France3/culturebox
Dans cette exposition, des créations centenaires se mêlent aux plus récentes : le Foudre d'Emile Gallé, 1903, le bas-relief de Jean Barrat, 1986, la suspension de Xavier Veilhan, 2004, Pop Champagne de Joana Vasconselos, 2006, Ecrire la craie de Buren, 2007... autant de chefs d'oeuvres à découvrir qui font le lien entre la Maison Pommery d'hier et d'aujourd'hui. 
 
Reportage : Sophie Dumay - Xavier Claeys - Laura Kelin 
Une femme de tête et de goût 

En 1888, Louise Pommery est à la tête de l'une des plus puissantes maisons de champagne du monde. Elle fournit les plus grands palaces, ses bouteilles de champagne se trouvent sur la table du Tsar de toutes les Russies, ou sur celle de la Reine d'Angleterre. Pommery participe joyeusement aux fêtes du Moulin Rouge comme aux rendez-vous galants en Province. La production de la maison Pommery était en 1936 de 45 000 bouteilles et de 2 250 000 à la fin du 19e siècle. Mais le succès grandissant de la maison, dirigée de surcroit par une femme, veuve à 39 ans, fait des envieux. Louise a pris la tête de la propriété de champagne que possédait son mari et va la transformer en un petit empire. Elle fait construire des chais néo-élizabéthains pour produire et stocker ses bouteilles afin de satisfaire sa clientèle anglo-saxonne en 1868.
Le portrait de Louise Pommery 

Le portrait de Louise Pommery 

© France3/culturebox
Par ailleurs, elle décide la création d'un champagne brut, sec et extra sec pour le servir tout au long du repas et donc augmenter les ventes, alors que celui-ci était jusqu'alors servi seulement au dessert. Le succès fut immédiat. Au delà de ses talents créateurs, Louise Pommery était aussi une grande amatrice d'art. Elle acheta aux enchères le tableau de Millet "Les glaneuses" pour le remettre au musée du Louvre en vrai protectrice des arts français. Grâce à son mécénat, l'oeuvre est toujours visible sur les cimaises du musée d'Orsay.