Aurélie Filippetti annonce une réforme du CSA

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/05/2012 à 14H14
Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication

Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication

© Jean-Christophe Verhaegen / AFP

La ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti a promis une réforme de la désignation des membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui sera de nouveau chargé de nommer les présidents de l’audiovisuel public

"On a travaillé à une nouvelle manière de désigner les membres de la future autorité de régulation audiovisuelle, donc d'un nouveau CSA", a déclaré la ministre lundi matin sur France Inter. "Ses membres seront désignés par l'Assemblée nationale et le Sénat, les  commissions culturelles" du Parlement, "cela permettra une plus grande indépendance du CSA vis-à-vis du pouvoir exécutif, pour l'intitulé on verra, ce sera un nouveau CSA", a-t-elle précisé.

Filippetti promet un CSA plus indépendant
Cette nouvelle entité sera chargée de nommer les patrons des entreprises de l’audiovisuel public comme France Télévisions et Radio France. C’est donc la fin de leur désignation par le président de la République, instaurée par Nicolas Sarkozy.

En ce qui concerne les dates, "le président du CSA voit son mandat s'achever début 2013, comme d'autres membres, tout devra être prêt au moins d'ici là", a assuré Aurélie Filippetti.

Depuis sa création en 1989, le CSA  est composé de neuf membres, nommés pour six ans par décret. Trois, dont le président, sont choisis par le  président de la République, trois par celui du Sénat et trois par celui de  l'Assemblée nationale.

La fusion RFI-France 24 stoppée ?
La ministre de la Culture a par ailleurs estimé qu’il "serait logique d'arrêter" le processus de fusion de Radio France International avec la chaîne d'information continue France 24. Lors de la campagne présidentielle, "François Hollande avait signé la pétition contre la fusion", a-t-elle rappelé.

RFI et France 24, regroupées sous la holding "Audiovisuel extérieur de la  France" (AEF), ont récemment fusionné leurs rédactions et la radio doit déménager prochainement à côté de France 24 dans la banlieue parisienne. Ce  déménagement, contesté par une partie des personnels, est à l'origine d'un  sérieux conflit entre syndicats et direction.

Hadopi devrait être révisée
Par ailleurs, la ministre de la Culture a confirmé le lancement d'une concertation entre internautes, sociétés d'auteurs et artistes "pour l'acte II de l'exception culturelle", prévoyant notamment la révision de la Haute autorité de lutte contre le téléchargement illégal (Hadopi ), que François Hollande a proposé de supprimer.