Underground : des graffeurs new-yorkais investissent le métro parisien

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/11/2011 à 13H06
The Underbelly Project by boxi and ethos

The Underbelly Project by boxi and ethos

© luna park

Pendant deux ans, 102 artistes ont graffité clandestinement sur les murs d'une station de métro abandonnée dans les sous-sols de Brooklyn. Aujourd'hui, ils investissent une station de métro parisienne.

The Underbelly Project (projet "Bas-ventre") avait créé une exposition de street art avec des artistes tels que Revok, Swoon et Ron English et d'autres graffeurs moins connus du grand public.

L'exposition n'était pas visible, sauf via des photos publiées sur le net, notamment sur le site du New-York Times. Organisateurs et artistes avaient exprimé "leur plaisir à travailler ainsi sous terre, relativement sans public, ni perspectives de vente". Puis les organisateurs s'étaient replongés dans le mutisme.

The Underbelly Project by revok

The Underbelly Project by revok

© luna park

On entend reparler d'eux : selon le Huffington Post, ils viennent de créer un événement du même genre à Paris. Dix artistes auraient peint une galerie de métro désaffectée sous la capitale.

L'endroit doit rester secret. Les photographies circulent de nouveau sur Internet.

Les artistes de l'Underbelly Project, qui raillent pourtant l'appât du gain et la valeur croissante du street art sur le marché de l'art, devraient participer à la foire d'art contemporain Art Basel de Miami en décembre prochain. Les vidéos et photos de leurs œuvres souterraines y seront exposées.