Un supermarché signé Claude Parent bientôt classé monument historique ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/01/2016 à 15H20
Supermarché de Ris-Orangis signé par l'architecte Claude Parent

Supermarché de Ris-Orangis signé par l'architecte Claude Parent

© France 3 Culturebox

L’Intermarché de Ris-Orangis dans l’Essonne conçu par l’architecte Claude Parent en 1970 est en passe d’être inscrit aux monuments historiques. La demande a été déposée par un professeur des Beaux-Arts, David Liaudet en 2012. Selon lui, il y a des chances pour qu’elle aboutisse.

Claude Parent a réalisé ce centre commercial dans les années 70. L’architecte, amoureux du béton, imagine un ensemble au style révolutionnaire pour l’époque. "Moi, le béton, je l'ai toujours aimé. J'ai tout de suite été captivé par ce qu'on pouvait en faire", explique l'architecte aujourd'hui âgé de 93 ans. Si le supermarché est toujours en activité, une partie du centre commercial est elle à l’abandon. Il s’agit des longs couloirs en pentes (typique du style de Claude Parent), conçus comme une promenade qui mène les consommateurs jusqu'au magasin. Ces grandes allées très innovantes au moment de leur création ont un réel intérêt architectural. "Les 30 glorieuses, c'est une époque d'expérimentation mais aussi de nouveautés pour ce type de bâtiments-là", précise le professeur des Beaux-Arts, David Liaudet qui a déposé la demande d'inscription aux monuments historiques. Le dossier est toujours à l'étude mais il a de fortes chances d'aboutir, comme ce fut le cas pour le magasin Carrefour de Sens dans l'Yonne. 
 
Reportage: M. Larguet / M. Savineau / J-F. Lons / F. Clarke / G. Danré

Ce n’est pas une première !

Le Carrefour de Sens, lui aussi conçu par Claude Parent en 1973, est inscrit aux monuments historiques depuis 2011. Comme pour le supermarché de Ris-Orangis, c’est David Liaudet qui avait effectué la demande. Le professeur des Beaux-arts avait à l’époque dû se battre avec la direction de l’hypermarché, en raison des contraintes liées à cette inscription. Pour réaliser les moindres petits travaux dans les lieux classés, il faut obligatoirement effectuer un demande auprès des bâtiments de France, ce qui prend du temps et coûte de l’argent
 

Claude Parent et l'architecture oblique 

Si les hypermarchés figurent parmi les œuvres phare de Claude Parent, ses autres créations sont elles elles aussi remarquables. Difficile de toutes les citer, tant la liste est longue mais on peut retenir, l’église Sainte Bernadette du Banlay à Nevers, la Fondation Avicenne de la Cité internationale universitaire de Paris, le Théâtre Sylvia Monfort, le Siège d’EDF ou encore les sites nucléaires de Cattenom et Chooz. 
Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers

Espace-Bernadette-Soubirous-Nevers

© JC Tardivon / Maxppp/MAXPPP

Bien que méconnu du Grand public, Claude Parent est aujourd'hui l'un des architectes modernes les plus respectés. Sa fameuse architecture oblique (rien n'est droit, le sol, le plafond, les murs) est devenu une référence. Pourtant cette reconnaissance n'a pas été facile à obtenir, sans doute parce que Claude Parent a aussi été l'une des figures les plus controversées de l’architecture française de l’après-guerre, en raison de son style novateur.