Tours Duo de Jean Nouvel : lancement de la commercialisation

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/12/2014 à 10H56
Le projet de tours Duo de Jean Nouvel à Paris

Le projet de tours Duo de Jean Nouvel à Paris

© Atelier Jean Nouvel / MAXPPP

La commercialisation des bureaux du projet de tours Duo, dessiné par l'architecte Jean Nouvel, a été lancée mercredi au salon de l'immobilier d'entreprise Simi, dans le cadre de ce projet d'envergure qui doit voir le jour en 2020, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Après le coup d'arrêt donné à la tour Triangle, ce projet de deux gratte-ciel - qui culminent, l'un à 180 mètres, l'autre à 120 mètres - est l'un des deux seuls prévus à Paris dans les années à venir, avec le futur palais de justice des Batignolles (XVIIe) conçu par l'architecte Renzo Piano, attendu pour 2017.
 
Choisi en avril 2012 au terme d'une consultation internationale lancée par la Ville de Paris, le fonds Ivanhoé Cambridge, filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, est l'investisseur unique du vaste projet Duo dont le montant n'est pas divulgué.
 
Il a déposé le permis de construire au mois de mars et espère voir l'enquête publique lancée en janvier 2015, pour un début des travaux au deuxième trimestre 2016 - après commercialisation de la moitié des surfaces de bureaux. Ivanhoé Cambridge prévoit une livraison du projet au premier trimestre 2020.
 
Des tours de 39 et 27 étages
 
Mercredi la maquette du projet Duo était dévoilée au Simi, en présence de  Jean Nouvel, de Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris en charge de l'urbanisme, de Meka Brunel, vice-présidente exécutive Europe d'Ivanhoé Cambridge, et d'Olivier de Dampierre, président de la société Hines France, maître d'ouvrage délégué du projet.
 
Celui-ci se compose d'une première tour de 39 étages entièrement dédiée aux bureaux, comprenant notamment trois espaces de restauration collective, et d'une seconde, moins élevée, de 27 étages. Celle-ci doit accueillir, au-dessus de ses 15 étages de bureaux, un hôtel quatre étoiles de 120 chambres, et, à son sommet, un restaurant et un bar panoramique ouverts au public. Un auditorium est également prévu. Les tours seront situées au bout de l'avenue de France, à la limite d'Ivry-sur-Seine.
 
"Nous voulons que cela devienne une destination pour les Parisiens", a  déclaré Meka Brunel à l'AFP. "En travaillant avec la Ville de Paris, nous avons rendu le projet plus efficient, plus attractif. Nous avons notamment inclus des services à partager avec les riverains : l'auditorium sera accessible de façon indépendante, par la rue, comme les deux jardins", précise-t-elle.
 
86.000 m2 de bureaux et 1800 m2 de commerces
 
Les boutiques seront des "magasins de proximité. Ce ne sera pas un centre commercial de luxe", indique la dirigeante d'Ivanhoé Cambridge.
 
L'ensemble comprendra 86.000 m2 de surfaces de bureaux, accueillant environ 6.300 personnes à terme. Ils seront "exemplaires en matière de services pour les utilisateurs", promet Meka Brunel. Il y aura aussi 1.800 m2 de commerces et un parking de 505 places.
 
Ivanhoé Cambridge vise plusieurs certifications environnementales, dont le label bâtiments basse consommation "Effinergie+", qui certifie les bâtiments dont les performances énergétiques surpassent de 40% les exigences de la réglementation thermique RT 2012.