Street Art : Shepard Fairey fait le mur à Paris 13e

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/06/2012 à 11H22
Shepard Fairey, alias Obey, devant sa fresque parisienne, le 17 juin 2012.

Shepard Fairey, alias Obey, devant sa fresque parisienne, le 17 juin 2012.

© Pierre Verdy / AFP

Shepard Fairey, l'un des artistes les plus influents du street-art, est sur tous les fronts. On le laisse à Los Angeles pour un hommage au Beastie Boy disparu MCA, il réapparait à Paris avec une fresque sur un mur parisien.

Le jeune artiste californien Shepard Fairey, alias Obey, auteur du célèbre portrait rouge et bleu "Hope" de Barack Obama, a peint ce week-end à Paris une fresque géante de 40 mètres de haut sur un mur du XIIIe arrondissement.

Il s'agit d'un immense portrait de femme, doublé d'une grosse fleur, symbole de paix, qui ornent désormais un mur à l'angle de la rue Jeanne d’Arc (au niveau du 93) et du boulevard Vincent Auriol.

Aidé de trois assistants, Shepard Fairey a travaillé à bord d'une nacelle. Il a d'abord hissé et collé le dessin préalable qui lui sert pour les contours. Il l'a ensuite évidé pour réaliser son pochoir en rouge et noir.

Le teaser de la fresque du 13e

L'artiste, qui est également l'auteur d'un portrait d'Aung San Suu Kyi montrant le visage souriant de l'opposante birmane, s'est ensuite livré avec grâce à l'exercice des autographes pour les amateurs parisiens qui s'étaient déplacés.

Le XIIIe arrondissement, dont une partie est en totale reconfiguration, est le théâtre de nombreuses fresques artistiques de street art, encouragées par la municipalité, qui était à l'initiative du projet avec la galerie Itinerrance et Butterfly. Cette nouvelle fresque, la neuvième, s’inscrit dans la continuité d’un parcours de Street art de l'arrondissement.

Présentation du travail de Shepard Fairey par Arkitip Chronicles
Voir le diaporama du "making off" de la fresque parisienne d'Obey