Mulhouse : la Tour de l'Europe de Spoerry auréolée du précieux label "Patrimoine du XXe siècle"

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/12/2016 à 16H23, publié le 17/12/2016 à 16H20
La Tour de l'Europe de Mulhouse, oeuvre de Spoerry, inaugurée en 1973.

La Tour de l'Europe de Mulhouse, oeuvre de Spoerry, inaugurée en 1973.

© Darek Szuster/PHOTOPQR/L'ALSACE

La Tour de l'Europe de Mulhouse (Haut-Rhin), bâtiment le plus célèbre de la ville, signée François Spoerry, a été labellisée ce 17 décembre "Patrimoine du XXe siècle".

Une plaque marquant la reconnaissance de la tour comme "Patrimoine du XXe siècle" a été dévoilée au pied de l'immeuble.

Marqueur architectural

Inaugurée en mai 1973 après près de trois ans de travaux en plein centre de Mulhouse sur l'emplacement d'une ancienne usine textile, la Tour de l'Europe est à la fois avec ses 100 mètres et 31 étages le plus haut immeuble d'habitation d'Alsace, un marqueur de l'architecture de l'époque des Trente Glorieuses et la construction la plus emblématique de Mulhouse, maintes fois photographiée, admirée ou décriée.
Vue du centre-ville de Mulhouse avec notamment sa Tour de l'Europe de Spoerry.

Vue du centre-ville de Mulhouse avec notamment sa Tour de l'Europe de Spoerry.

© Darek Szuster/PHOTOPQR/L'ALSACE

Sa forme très particulière présente trois faces concaves. Son architecte de renommée internationale, le Mulhousien François Spoerry, les avait conçues comme le symbole de la rencontre entre la France, l'Allemagne et  la Suisse, un quart de siècle après la fin de la Seconde guerre mondiale.

Le restaurant panoramique a rouvert, mais sans sa structure pivotante

L'immeuble en béton armé abrite aujourd'hui 229 logements et bureaux, répartis en deux-tiers de surfaces pour l'habitat et un tiers pour les lieux de travail, a précisé samedi Rémy Dantzer, syndic de la copropriété privée, qui a mis en exergue l'"entrée monumentale" et l'escalier suspendu en marbre.

La Tour de l'Europe a aussi longtemps dû sa célébrité à son restaurant panoramique au dernier étage. Après plusieurs années de fermeture, le restaurant a rouvert en octobre, mais le mécanisme tournant qui le caractérisait ne fonctionne plus. Le label "Patrimoine du XXe siècle", attribué par l'Etat, souligne le caractère remarquable de l'architecture d'un bâtiment, qui fait de lui un témoin de l'ère moderne. A la différence des monuments historiques, il n'est pas assorti de règles de protection particulière.