Les gratte-ciel en bois deviennent une vraie tendance pour les villes de demain

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/04/2016 à 17H23
Et si l'Empire State Building était en bois ? un matériau qui séduit de plus en plus les architectes d'aujourd'hui

Et si l'Empire State Building était en bois ? un matériau qui séduit de plus en plus les architectes d'aujourd'hui

© France 2 / Culturebox

L'avenir de l'architecture collective passe peut-être par le bois. Ce matériau résiste à tout, aux tremblements de terre et même au feu, contrairement aux idées reçues. Les gratte-ciel du futur seront toujours aussi hauts, toujours aussi impressionnants, mais parfois construits en bois. Un d'intérêt qui s'explique à la fois par l'évolution des techniques et le réchauffement climatique.

C'est un fait de plus en plus évident. La ville de demain sera verte. Après les murs végétalisés, les parcs qui fleurissent au milieu du périphérique, les immeubles vont désormais laisser tomber le béton et afficher une façade boisée.

Les derniers progrès techniques des architectes permettent d'envisager des gratte-ciel de 35 étages, faits de bois.  

Reportage : C. Guttin / A. Etienne / L. Krikorian / O. Barthélémy / M/ Cohen Olico 


Economique et écologique

La construction en bois présente bien plus d'avantages qu'on peut imaginer. D'un point de vue de temps de construction d'abord : deux minutes suffisent pour assembler une poutre de 200 kilos, contre 24 heures pour une poutre en béton. Résultat : l'immeuble est achevé en douze mois au lieu de dix-huit pour un chantier classique.

Autre avantage, il faut huit fois moins de camions car le bois est beaucoup plus léger que le béton ou le métal, tout en étant aussi résistant.

Une tour à base de bois aura donc un impact carbone très franchement réduit par rapport à une construction classique en béton et acier.
Immeuble de six étages construit à Marseille par la société Ywood

Immeuble de six étages construit à Marseille par la société Ywood

© France 2 / Culturebox

Les architectes et promoteurs ont bien saisi la facilité d'intervenir dans la construction. En plein coeur de Marseille (Bouches-du-Rhône), une tour de six étages a été réalisée entièrement en bois. 4 000 mètres carrés d'épicéa et de mélèze naturels. Dessinée par l'agence Ywood cette tour est un des premiers immeubles tout en bois sorti de terre en France.  

Demain on pourra imaginer d'autres constructions en bois qui iront chercher le ciel encore plus.

A Bordeaux, c'est le cabinet Woodeum qui a décroché un contrat pour édifier en plein centre-ville un immeuble en bois massif CLT. Une tour de logement de 7 000 m², 57 mètres de haut sur 18 niveaux, à proximité de la gare Saint-Jean.

 Woodeum © Jean-Paul Viguier & Associés pour Woodeum


Traitement anti-feu

Autres avantages offerts par cette couverture en bois : une bonne acoustique, une climatisation naturelle mais également un fort potentiel esthétique ressortent du lot. Et ce bois résiste à tous les éléments, même au feu, car il est traité spécialement pour ne pas brûler.

On sait prédire le comportement du bois en cas d'incendie. On met en place des systèmes de protection du bois qui permettent de garantir que nos 35 étages vont tenir indéfiniment malgré l'incendie.

Olivire Kracht - Fondateur de "Lineazen"


34 étages en Suède

Le phénomène n'est pas prêt de s'arrêter et le bois séduit bien au-delà du territoire. A l'image de la société suédoise HSB de Stockholm qui érige un gratte-ciel de 34 étages. Ce projet d'immeuble est destiné à accueillir des familles à partir de 2023.
Immeuble de 34 étages imaginé par la société suédoise HSB 

Immeuble de 34 étages imaginé par la société suédoise HSB 

© HSB / caputure d'écran