Le mur des Canuts fait peau neuve à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/04/2013 à 16H09
Le mur des canuts version 2013

Le mur des canuts version 2013

© Capture d'écran Culturebox

Créé en 1987 à l'initiative de la ville de Lyon, le mur des Canuts est la plus grande fresque peinte d'Europe avec une surface de 1200 mètres carrés. Revue et "corrigée" en 1997, cette figure emblématique de l'identité lyonnaise a encore évolué cette année. Après 3 mois de travaux, la fresque a retrouvé tout l'éclat de sa jeunesse. On y retrouve certains personnages et de nombreux nouveaux venus.

Le mur des Canuts, que l'on ne peut pas manquer lorsqu'on arpente le quartier lyonnais de la Croix Rousse, trône avec majesté boulevard des Canuts. Pour tous les lyonnais, ce mur, c'est un peu d'eux-mêmes et un symbôle culturel fort. Les Canuts, ces ouvriers tisserands de la soie qui oeuvraient sur les métiers à tisser Jacquard (lui-même lyonnais) principalement au XIXe siècle, habitaient la Croix Rousse. 

Cette forte implantation des Canuts dans ce quartier lui donne rapidement le surnom de "colline qui travaille", en opposition avec Fourvière "la colline qui prie". 

Revu en 1997 pour réhabiliter le quartier de la Croix-Rousse, la ville fait enlever du mur la marionette Guignol, le plus célèbre de tous les Canuts et fait la place belle aux habitants du quartier. Le mur des Canuts a toujours cherché à capter la vie du quartier à un moment donné de son histoire, comme une photographie.

Ce nouveau cru 2013 a été imaginé en  tenant compte des évolutions structurelles de la société et des habitants. Pour preuve, le "type au vélo" en bas à droite de l'immense escalier est désormais sur un "Velov", l'équivalent lyonnais des "Velib" parisiens.

Dans cette version 2013, certains personnages ont vieillis et rêvent d'être encore là pour poser à la prochaine "réactualisation". Vous l'aurez compris, le mur des Canuts, gigantesque trompe-l'oeil à échelle humaine, est une des grandes fiertés locales et une vraie curiosité. A (re)découvrir. 

Reportage de S. Loeb, T. Swiderski, A-S Saboureau  
Pendant 3 mois, les artistes-peintres lyonnais de la Cité de la création ont travaillé d'arrache-pied pour offrir aux habitants et aux visiteurs une fresque qui soit au moins à la hauteur de la précédente. Depuis plus de 20 ans, ces artistes transforment le paysage urbain de l'agglomération. Pionners dans ce domaine, leurs fresques permettent de réhabiliter certains lieux et sont un témoignage vivant du dynamisme de la capitale des Gaules.

Aujourd'hui, leur savoir-faire s'exporte dans le monde entier avec plus de 600 fresques sur tous els continents si bien que Citécréation a même créé une école pour former de jeunes peintres muralistes. Comme à Bruxelles avec les fresques BD, Lyon regorge de fresques murales disséminés dans les différents quartiers. Notons les plus célèbres :

-Le mur des Canuts à la Croix Rousse
-Le mur des lyonnais dans la presqu'île 
-Les murs peints du quartier urbain Tony Garnier

Il me semble qu'une balade s'impose. Levez les yeux, et contemplez.

Plus d'informations sur le site de la Cité de la création.