La Chine en appelle aux dons pour sauver sa Grande Muraille

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/09/2016 à 12H00
Un tronçon en état de la Grande Muraille de Chine

Un tronçon en état de la Grande Muraille de Chine

© France2/culturebox

La Grande Muraille de Chine est en danger. Soumise à l'assaut de millions de touristes chaque année, la plus grand construction humaine jamais réalisée se dégrade de plus en plus. Pour la première fois en Chine on fait appel aux dons sur internet pour financer la restauration de la 7e merveille du monde.

Qu'elle soit longue de 6259 kms ou de 8851 kms selon les calculs, la Grande Muraille de Chine reste l'ouvrage humain le plus important jamais construit.

La légende veut qu'elle soit visible depuis la lune... ce qui est faux. Elle peut l'être, en fonction de l'éclairage, depuis l'espace.

Une oeuvre monumentale qui attire chaque année 15 à 16 millions de visiteurs chinois ou étrangers. "Il faut l'avoir vue une fois dans sa vie", déclare un touriste français. "C'est la 7e merveille du monde", déclare fièrement un touriste chinois.

Reportage : A. Miguet, G. Caron , E.Cai, M. Duncane

Mais la Grande Muraille, sensée protéger les Chinois des invasions barbares a besoin aujourd'hui dêtre protégée des invasions... de touristes. Entre le vol de pierres et la destruction imbécile, la Grance Muraille est en péril malgré son classement au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987.

Selon nos estimations, 1/3 de la Grande Muraille, soit 2000 kms a déjà disparu. A certains endroits on ne peut que deviner sa trace. Il est temps de mettre des moyens

Wu Guo Qiang
Association de défense de la muraille de Chine

Faute de moyens, la préservation de la muraille est souvent l'affaire de volonté individuelle. Ainsi Zhang He Shan qui vit au pied de l'édifice arrache-t-il réguièrement les racines qui s'immiscent dans les interstices du mur et le fragilise. Pour cette action désintéressée, Zhang He Shan fait figure de héros dans son village où il apparaît en photo sur une grande affiche.

Les autorités chinoises ont fini par réagir et accepté que soit lancé pour la 1ère fois en Chine un appel aux dons sur internet via la plateforme Tencent, géant chinois de la high-tech. Objectif récolter 1 million d'euros. Une somme qui permettrait de restaurer 500m de muraille à Xifengkou (Hebei).

Depuis le 1er septembre, 100 000 euros ont été récoltés par le biais de 44 000 donateurs. Un début timide mais un début tout de même.