La chapelle de Penboc'h sauvée in extremis grâce au financement participatif

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/07/2015 à 17H26
La statue Saint-Joseph

La statue Saint-Joseph

© France2/Culturebox

Les Jésuites du centre spirituel de Penboc’h (Morbihan) ont lancé un appel aux dons sur internet afin de préserver leur chapelle qui menaçait de s’effondrer. Un pari réussi grâce à la forte mobilisation de particuliers.

Reportage : P. Le Mat / M. Hivert / S. Ruaux

 

Pour sauver la chapelle Saint-Joseph, il fallait débloquer 1,3 millions d’euros. Les Jésuites de Penboc’h ont fait appel à la générosité de donateurs, via le "crowdfunding", autrement dit le financement participatif. Et ça a marché !
 

La chapelle Saint-Joseph en péril

 
La chapelle, bénie le jour de la Saint-Joseph 1865, a été bâtie sur du sable. Menacée d’effondrement, c’est l’architecte Johann Touchard, spécialiste de la restauration des monuments historiques, qui a tiré la sonnette d’alarme en novembre dernier. La tour clocher se désolidarisait du reste de l’édifice et les parasites rongeaient la voûte en sapin. Il fallait agir et vite avant que le bâtiment qui accueille célébrations, concerts et conférences, ne s’effondre.
 

Un élan de générosité inouï

 
Pour rénover la tour du clocher, la charpente, les vitraux et installer un chauffage au sol, les Jésuites de Penboc’h ont eu l’idée de recourir au financement participatif. Ils ont ainsi pu rassembler 10% des 1,3 millions d’euros à trouver. Plus de 250 particuliers ont mis la main à la poche. Il s’agissait souvent de sommes modiques, les 2/3 des donateurs ayant donné moins de 50 euros. Grâce à ce montant, les Jésuites ont pu convaincre les banques de participer au projet de rénovation de la chapelle.
 
La chapelle Saint-Joseph, qui accueille 5000 visiteurs chaque année, devrait rouvrir ses portes cet été.