En Nouvelle-Zélande, une cathédrale en carton prend l'eau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2013 à 09H21
La nouvelle cathédrale de Christchurch (Nouvelle-Zélande), construite en tubes de carton

La nouvelle cathédrale de Christchurch (Nouvelle-Zélande), construite en tubes de carton

© Caters News Agency /SIPA

La nouvelle cathédrale de Christchurch, qui est en train d’être construite avec des tubes de carton, a subi quelques dégâts en raison de la pluie. Mais ce projet d’avant-garde n’est pas remis en question et l’édifice devrait être terminé le mois prochain, a indiqué vendredi l’Eglise anglicane.

Cette structure, dont les murs ont été élevés avec des gros tubes de carton, est destinée à remplacer temporairement l'église anglicane de Christchurch, deuxième ville de Nouvelle-Zélande, détruite en février 2011 par un tremblement de terre qui a fait 185 morts.
 
Le porte-parole de l'Eglise anglicane, Jayson Rhodes a indiqué qu'à cause de récents orages des pans entiers de tubulaires étaient tout ramollis, et devaient être remplacés.
 
Les concepteurs du projet s'attendaient bien à rencontrer des ennuis compte tenu de l'originalité du matériau de base mais la structure de l'édifice n'était pas endommagée, a-t-il précisé.
Maquette de la cathédrale de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en carton, imaginée par Shigeru Ban

Maquette de la cathédrale de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en carton, imaginée par Shigeru Ban

© Marty Melville / AFP
 
Quelques cartons ramollis mais le projet se poursuit
"Quelques cartons ont pris l'humidité alors que le bâtiment n'était pas totalement fermé. Le toit est maintenant terminé et il n'y a plus de risque", a déclaré Jaydon Rhodes à la radio Newstalk ZB.
 
Oeuvre de l'architecte japonais, Shigeru Ban, la cathédrale pourra accueillir les fidèles "dans quelques semaines", a-t-il affirmé.
 
Cet édifice, qui a la forme d'un A, est construit avec des tubes de cartons de 600 mm de diamètre, étanchéifiés avec du polyuréthane et ignifugés, puis disposés autour d'une structure en bois et surmontés d'un toit en polycarbonate.
 
Il est conçu pour durer 50 ans et pour accueillir une assemblée de 700 personnes.
Les tubes en carton, matériau fétiche de l'architecte japonais Shigeru Ban

Les tubes en carton, matériau fétiche de l'architecte japonais Shigeru Ban

© Marty Melville / AFP
 
Shigeru Ban, architecte de l'urgence
Shigeru Ban s'est notamment forgé une réputation "d'architecte de l'urgence", en imaginant des bâtiments rapides à construire avec des matériaux facilement disponibles pour les régions frappées par des catastrophes naturelles, tels que les tremblements de terre.
 
Au milieu des années 1990, il a commencé à travailler avec les Nations unies pour ériger des abris pour les réfugiés du Rwanda, victimes du génocide.
 
Le tube en carton est son matériau fétiche. La cathédrale de Christchurch est sa plus grande construction en carton. Sa durée de vie est estimée à cinquante ans. Les autorités paroissiales envisagent de ne l'utiliser que pendant une dizaine  d'années, le temps de construire une église traditionnelle, mais Shigeru Ban espère que l'enthousiasme des fidèles inversera la courbe de ce destin.
 
En France, il a conçu avec le Français Jean de Gastines, le Centre Pompidou de Metz, ovni  architectural spectaculaire.